FR:Why OpenStreetMap?

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles — Why OpenStreetMap?
· Afrikaans · Alemannisch · aragonés · asturianu · azərbaycanca · Bahasa Indonesia · Bahasa Melayu · Bân-lâm-gú · Basa Jawa · Baso Minangkabau · bosanski · brezhoneg · català · čeština · dansk · Deutsch · eesti · English · español · Esperanto · estremeñu · euskara · français · Frysk · Gaeilge · Gàidhlig · galego · Hausa · hrvatski · Igbo · interlingua · Interlingue · isiXhosa · isiZulu · íslenska · italiano · Kiswahili · Kreyòl ayisyen · kréyòl gwadloupéyen · Kurdî · latviešu · Lëtzebuergesch · lietuvių · magyar · Malagasy · Malti · Nederlands · Nedersaksies · norsk bokmål · norsk nynorsk · occitan · Oromoo · oʻzbekcha/ўзбекча · Plattdüütsch · polski · português · português do Brasil · română · shqip · slovenčina · slovenščina · Soomaaliga · suomi · svenska · Tiếng Việt · Türkçe · Vahcuengh · vèneto · Wolof · Yorùbá · Zazaki · српски / srpski · беларуская · български · қазақша · македонски · монгол · русский · тоҷикӣ · українська · Ελληνικά · Հայերեն · ქართული · नेपाली · मराठी · हिन्दी · অসমীয়া · বাংলা · ਪੰਜਾਬੀ · ગુજરાતી · ଓଡ଼ିଆ · தமிழ் · తెలుగు · ಕನ್ನಡ · മലയാളം · සිංහල · ไทย · မြန်မာဘာသာ · ລາວ · ភាសាខ្មែរ · ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ · አማርኛ · 한국어 · 日本語 · 中文(简体)‎ · 吴语 · 粵語 · 中文(繁體)‎ · ייִדיש · עברית · اردو · العربية · پښتو · سنڌي · فارسی · ދިވެހިބަސް

Pourquoi créer OpenStreetMap?

À bien des endroits, les données géographiques (geo data) ne sont pas librement accessibles. En général, dans ces endroits, la cartographie a été confiée à diverses agences gouvernementales qui se financent en revendant les données aux particuliers et aux entreprises. Ceux qui vivent dans ces pays se trouvent à financer la cartographie en tant que contribuables, mais doivent de nouveau payer pour avoir accès aux données ainsi récoltées. Aux États-Unis, des données brutes (par exemple TIGER) se trouvent dans le domaine public, mais les données fines et les cartes peaufinées sont généralement protégées par un droit d'auteur commercial.

Les données affichées sur les cartes commerciales contiennent parfois des erreurs volontaires et des pièges destinés à attraper ceux qui pourraient les copier. Ces pièges peuvent prendre la forme de rues imaginaires ou manquantes ou de bâtiments comme des églises ou des écoles qui n'existent pas en réalité. Si une personne copie une de ces cartes, le propriétaire des données peut le prouver en démontrant que des faussetés ont aussi été copiées. Il peut aussi arriver qu'une carte soit obsolète, par exemple si elle a été achetée il y a un an et qu'un sentier a été créé dans votre parc local depuis, ou qu'elle contienne des erreurs de bonne foi.

Même en sachant cela, il est impossible de faire quoi que ce soit d'autres avec ces données que les photocopier. Dans de nombreux endroits, il est illégal d'utiliser des données en-dehors des exceptions au titre de l'utilisation équitable. Il n'est pas possible de corriger le nom d'une rue, d'ajouter un bar situé en face de chez vous ou de créer un programme utilisant les données à moins de payer des sommes importantes, et souvent prohibitives. Même le fait de partager la carte avec un ami, de l'utiliser dans une invitation ou de l'afficher sur un babillard sont d'une légalité plus douteuse que vous ne l'imaginez.

Les avancées technologies, comme la disponibilité de systèmes de géopositionnement par satellite (GPS) abordables, permettent maintenant à tout un chacun, avec la collaboration d'autres personnes, de créer leurs propres cartes sans aucune des restrictions énumérées ci-dessus. Cela permet de se réapproprier les collectivités dans lesquelles nous vivons - ce qui ne peut pas être cartographié ne peut pas être décrit.

Pourquoi ne pas simplement utiliser les données de Google Maps ou d'un quelconque équivalent?

Réponse courte

Parce que ces données sont protégées par droit d'auteur et appartiennent à de multiples organisations, comme l'Ordnance Survey. Google et ses homologues les obtiennent sous licence. Il nous faudrait payer pour les utiliser.

Réponse longue

Les données de Google Maps ne sont pas "libres".

Si vous pouvez réaliser votre projet cartographique dans l'interface de programmation d'applications (API) de Google Maps, tant mieux pour vous! Ce n'est pas le cas pour tous les projets, par contre. Nous avons besoin d'un jeu de données libres qui permette aux programmeurs, aux scientifiques engagés, aux activistes sociaux, aux cartographes et à leurs semblables de réaliser leurs projets sans les contraintes imposées par l'API ou les modalités de service de Google . Les données utilisées dans Google Maps appartiennent soit à Google, soit à NAVTEQ et à Tele Atlas, deux grandes entreprises de cartographie. Celles-ci obtiennent une partie de leurs données auprès d'organismes de cartographie nationaux (comme l'Ordnance Survey). Ces organisations engagent des moyens financiers importants pour recueillir ces données et sont donc à juste titre jalouses de leur droit d'auteur.

L'utilisation des données de Google Maps constitue donc une "utilisation dérivée". Ces données sont toujours liées par les modalités du droit d'auteur original. Dans les faits, cela signifie que ces données sont assujetties aux frais de licence et aux modalités contractuelles des entreprises de cartographie en question, ce que cherche justement à éviter OpenStreetMap.

Il ne faut pas se méprendre sur la question des droits d'auteur et de modalités d'utilisation de logiciels. L'API de Google Maps peut sans aucun doute être intégrée à des projets libres, mais cela ne concerne que l'utilisation du logiciel et ne modifie en rien le droit d'auteur attaché aux données qui sont affichées.

(La question de savoir s'il est permis de faire une utilisation dérivée des images de photographie aérienne n'a pas encore été tranchée : selon certaines interprétations des lois du Royaume-Uni, il est possible de le faire dans "hériter" de droit d'auteur de la photographie. Un jugement définitif sur cette question pourrait ouvrir de nouvelles avenues à OpenStreetMap et à d'autres projets semblables, mais en attendant nous maintenons notre approche consistant à recueillir nous-mêmes l'ensemble de nos données de façon indépendante.)

Comment un projet de ce genre peut-il donner des cartes fiables?

La nature même de tout processus du type "wiki" signifie qu'aucune garantie d'exactitude ne peut être donnée. En revanche, bien peu de cartes "privées" sont accompagnées de garanties d'exactitude. De fait, certaines contiennent des erreurs volontaires.

La nature du processus wiki fait en sorte que tous les utilisateurs ont un intérêt à assurer la qualité des données. Lorsqu'une personne saisit des données inexactes, accidentellement ou non, le reste des contributeurs peuvent les vérifier, les corriger ou les éliminer. La très grande majorité de contributeurs de bonne foi peut corriger les erreurs créées par la minorité.

Les résultats peuvent varier, cependant. Le projet Wikipédia a montré qu'il était possible d'accumuler de vastes quantités de données de bonne qualité, mais qu'il pouvait être difficile d'en éliminer les inévitables erreurs.

L'historique complète de chaque utilisateur est enregistrée. Depuis le 21 avril 2009, les contributeurs peuvent ajouter un résumé à leurs modifications à la manière de Wikipédia et un onglet "Historique" sur la page principale permet de consulter les modifications récemment apportées dans une zone donnée.

À l'heure actuelle, la meilleure manière de répondre à cette question est de vous faire votre propre idée. Par exemple, vous pouvez comparer les données d'OpenStreetMap avec vos connaissances sur un endroit que vous connaissez bien. Peut-être que vous repérerez des erreurs. Peut-être que cette zone sera manquante. Pour l'instant, notre principal défi consiste à étendre la zone couverte par OpenStreetMap sans copier des cartes existantes. Comme dans Wikipédia, il est facile de contribuer, alors ne vous gênez pas pour donner un coup de main!

Vous semblez déjà posséder une grande quantité de données géographiques. D'où viennent-elles?

De nombreux contributeurs dévoués et d'importations occasionnelles depuis des sources de données ouvertes. Dans les endroits où ce type de source n'est pas disponible (c.-à-d. la plupart des endroits), il faut commencer à zéro et relever l'emplacement des rues nous-mêmes. Malgré l'ampleur du défi, nous avons réussi à cartographier de nombreux endroits de façon assez exhaustive.

Pourquoi les données sont-elles parfois incohérentes?

"OpenStreetMap est une carte librement modifiable du monde entier créée par des gens comme vous." Cela signifie que la base de données reflète les élans, les essais et les erreurs de la communauté; c'est aussi ce qui fait la force d'OSM, puisque cela nous permet de mettre à jour rapidement nos données pour refléter les changements du monde réel.

À qui appartient OpenStreetMap?

Vous. Les données et les logiciels vous appartiennent à vous, les contributeurs.

Une organisation nommée OpenStreetMap Foundation a été créée pour protéger, promouvoir et soutenir le projet, mais elle n'est pas propriétaire des données.