FR talk:State of the Map France 2017

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

"à Avignon" ou "en Avignon" ? pourquois.com [1]

Référence fausse d'un site qui collecte des bouts de texte racollés de n'importe où pour juste mettre de la pub autour ! — Verdy_p (talk) 14:57, 27 November 2016 (UTC)
Prouve-le !--Tony.emery (talk) 15:15, 27 November 2016 (UTC)
Rien à prouver, il suffit de voir le site "pourquois.com" (qui d'ailleurs un peu partout viole des droits d'auteur). Quant à la pub elle est omniprésente et surabandante. Ce site est juste là pour collecter des clics et indexer le maximum de termes dans les moteurs de recherche et faire de l'argent avec, son contenu lui-même est quasi inexistant. — Verdy_p (talk) 15:27, 27 November 2016 (UTC)

La formule en Avignon , si elle permet d’éviter un hiatus quelque peu dissonant, est toutefois incorrecte lorsqu’elle s’applique à la ville contenue dans ses limites communales. Son emploi dans ce cas est souvent le fait de l’ignorance ou d’un certain pédantisme basé parfois sur des nostalgies d’Ancien Régime.

Car historiquement, la formule a été employée durant des siècles de manière tout à fait justifiée. En effet la préposition en désigne le lieu, dans , comme être en Afrique . Or, il faut savoir que depuis le XIVe s. le territoire d’Avignon, couvrant plusieurs communes actuelles, constituait un état à part entière appartenant au Saint Siège et gouverné par un vice-légat jusqu’en 1791. On résidait donc en Avignon , comme on pouvait résider en Languedoc ou en Provence etc. Seule autre exception en Arles , puisque Arles fut royaume au IXe s. Mais on n’a jamais habité en Angers mais à Angers et en Anjou .

La formule appropriée est à Avignon lorsqu’on parle de la ville stricto sensu comme l’on fait pour à Aix , à Albi ou à Amboise .

projet-voltaire.fr [2]

« En Avignon » est un archaïsme

Pas du tout ! — Verdy_p (talk) 15:00, 27 November 2016 (UTC)
Prouve-le !--Tony.emery (talk) 15:15, 27 November 2016 (UTC)

Au Moyen Âge, et jusqu’au XVIIe siècle, on employait généralement la préposition « en » devant un nom de ville.

Autrement dit, « en » s’utilisait devant un nom d’empire, de province, d’État, etc. et « à » devant un nom de ville, de bourg, etc.

Cette distinction vaut aussi pour Avignon ou encore Arles. À l’origine, la locution « en Avignon » désignait l’État pontifical d’Avignon qui fut rattaché à la France en 1791. Jusqu’à la Révolution, on résidait donc en Avignon comme on pouvait résider en Provence. Plus rien ne semble justifier la tournure « en Avignon », bien qu’elle soit encore employée par les habitants de la région.

« En Avignon » est un régionalisme

Je ne dis pas le contraire (c'est un régionalisme oui), mais c'est un usage tout à fait correct (l'Académie ne dit pas du tout que c'est incorrect et ce particularisme est très vivant). — Verdy_p (talk) 15:00, 27 November 2016 (UTC)

La langue occitane ne tolère pas l’hiatus. C’est pour cela qu’en provençal, un des dialectes de l’occitan, on a introduit un « n » euphonique afin d’éviter le voisinage des voyelles « à » et « a ». De plus le provençal, à l’instar du latin, distingue siéu (« je suis ») en Arle, en Avignoun (qui répond à la question ubi du latin) de vau (« je vais ») a(n) Arle, a(n) Avignoun (qui répond à la question quo du latin).

Ainsi, le phonème « a-n », utilisé en français local pour des raisons historique et linguistique, a sans doute influencé la langue nationale qui l’a confondu avec la préposition « en ».

« À Avignon » est la forme correcte

L’Académie française reconnaît que cette tournure est archaïque et régional. Même la ville d’Avignon indique sur son site Internet qu’il convient d’utiliser la préposition « à » devant son nom !

En conclusion, mieux vaut employer la préposition « à » lorsqu’on parle d’une ville stricto sensu !

Bernard Cerquiglini [3]

Référence fausse, c'est un blog d'opinion personnelle (avec aussi des erreurs historiques).
Regarde bien la vidéo. C'est un linguiste qui parle, pas un blogueur.--Tony.emery (talk) 15:15, 27 November 2016 (UTC)
En plus ce que tu dis est faux, cela n'a rien à voir avec la Révolution, les raisons de cette persistance sont phonétiques (et d'ailleurs on dit aussi en Amboise ou en Argenteuil pour des raisons phonétiques). Il n'y a strictement aucune règle grammaticale figeant la préposition "à" qui a des synonymes tout à fait "légaux" et la dissonance est une motivation importante en français qui a même grammaticalisé diverses altération phonétiques comme "au"/"aux". Les distinctions entre "en" et "à" sont juste fondées par des usages et non des règles et rien ne justifie même la distinction entre villes et pays (d'autant que la notion de "ville" est très floue car changeante au gré des réformes administratives ou de si l'on parle de la commune historique ou de la commune actuelle (s'il y a eu fusion), de l'extension de l'agglomération ou de l'aire urbaine... Et pourquoi alors on dit "en ville" et pas "à ville" ? Il n'y a aucune règle logique à ça.
Virer les références sérieuses pour mettre un texte inventé par toi (et partiellement faux en plus), ce n'est pas cool du tout. Quand à cette référence qur tu cites ici, ce n'en est pas une, juste un blog d'opinions diverses qui prétendent qu'il existe une telle règle qui n'a en fait jamais existé en français (sinon on dirait "à France"). Il n'y a que l'usage qui compte, et "en" n'est pas du tout "archaïque".
Et puisqu'il s'agit d'un caractère régional et qu'on parle dans l'article d'un événement régionalisé qui devrait aussi préserver ses particularismes locaux, c'est tout à fait approprié de mentionner ce fait établi (et qui n'a jamais disparu). L'hiatus en français est important à prendre en compte quand on fait un usage le plus correct de la langue, c'est lui qui a motivé les mutations de "à" en "au" ou "aux" et l'usage de "en" plutôt que "à la" pour pratiquement tous les toponymes. Imposer "à" c'est juste tenter de recoller au vieil usage administratif qui n'aimait pas les mutations (et voulait même qu'on écrive "à Le Mans", et voudrait tout régler (y compris les traits d'union qui ne sont plus non plus une règle imposée pour les noms de communes ou de collectivités en général), une règle aujourd'hui révolue. — Verdy_p (talk) 14:46, 27 November 2016 (UTC)
J'en conclus donc que tu n'aimes pas la culture de ta région (et pas non plus la culture française) mais que tu préfères le parisianisme administratif (en grande partie obsolète) ! — Verdy_p (talk) 14:56, 27 November 2016 (UTC)
La conclusion de Lexilogos (site revu par de nombreux linguistes) est claire et de bon conseil : "On peut donc conserver ce particularisme régional qui fait le charme du pays d'Avignon ou d'Arles. Soyons heureux de vivre, de danser en Avignon ! Ces particularismes font la richesse et la saveur du français de Provence." — Verdy_p (talk) 15:01, 27 November 2016 (UTC)

Je n'ai que faire de tes conclusions sur ma culture régionale et tout cela n'a rien à voir avec la culture régionale. Je te suggère fortement d'ouvrir un livre de français et de voir la vidéo en ligne que j'ai mis plus haut et qui est présentée par un linguiste. S'il y avait un lien avec l'hiatus, on dirait aussi "je vais en Abbeville" ou "je vais en Aubervilliers" or, ce n'est pas le cas.

Oui mais c'est juste à cause de l'usage. Si on parle usage, "en Avignon" est bien attesté depuis toujours et n'a jamais disparu (certainement aussi par l'influence du provençal qui lui non plus n'aime pas l'hiatus). — Verdy_p (talk) 15:25, 27 November 2016 (UTC)

S'il y avait un lien avec la culture occitane, on dirait aussi "je vais en Albi", "je vais en Alès" or, ce n'est pas le cas.

Ce n'est pas un lien direct, la culture occitane a une influence oui mais ne permet pas d'introduire une modification du français. Hors "en Arles" et "en Avignon" sont là depuis longtemps en français qui a ses propres usages attestés. — Verdy_p (talk) 15:25, 27 November 2016 (UTC)

Enfin, si tu te ballade un peu sur le site de la ville ou sur celui de l'office de tourisme, tu y verras qu'on écris bien "à Avignon" et jamais "en Avignon", mais peut-être es-tu plus intelligent que les Avignonnais qui te diraient aussi de venir à Avignon.--Tony.emery (talk) 15:08, 27 November 2016 (UTC)

Ben non, je crois que tu te crois plus intelligent qu'eux, même si tu habites plus prêt. Tu te réfère juste à un pseudo-usage normatif qui n'a en fait jamais existé en tant que tel, les synonymes étant permis et même souhaités en français qui ne tient pas du tout à les faire disparaître contre l'usage, mais au contraire ne cesse de s'enrichir de ces usages (le français n'est pas une langue morte). — Verdy_p (talk) 15:25, 27 November 2016 (UTC)