Plouarzel Trucs et Astuces

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Cette page compile les quelques trucs et astuces pour la manipulation des outils. Retour à la page Plouarzel.

Premiers pas avec Open Street Map

Il vous faut vous inscrire sur le site officiel de Open Street Map. Ensuite, téléchargez un outil d'édition tel que JOSM. Conseil : prenez la dernière version (et non la dernière release, qui ne fonctionne pas). Vous trouverez ici le lien direct vers la dernière version (nécessite Java : Installer JAVA).

Attention l'outil a tendance à "planter", surtout au début, lorsqu'on clique partout, faites des sauvegardes au format ".osm" pour bien récupérer votre travail.

Si vous vous inscrivez sur ce wiki pour partagez votre expérience, prenez les mêmes identifiants que le site officiel, un lien est fait entre les deux sites.

Capture des tracés (TrackLog) sur votre GPS

Il y a des astuces de configurations, notamment trouver la bonne fréquence de marquage des points de tracés. Tous les 100m, on ne capture pas bien les virages, mais ça peut suffire. Le risque est sinon de multiplier les points et surcharger le serveur central Open Street Map. Et avec l'outil JOSM on peut redessiner les courbes à peu près, ça n'a pas à être si précis que ça.

Attention, il est conseillé de désactiver l'option du GPS Effacer si plein (wrapping):. En activant cette option, cela veut dire que le GPS fera de la place pour les nouveaux points en effaçant le début de vos traces. Cela effacera le début, point par point, à la même vitesse que la création de nouveaux points.

Conseils trouvés en fouillant sur la page des questions fréquentes / réponses détaillées : ici

Contribuer sur le terrain sans GPS

Le blog "Carnet de débordements, Carnet de notes et ressources géographiques subjectives" décrit le service Walking Papers.

"Walking Papers est un service qui permet de contribuer à OpenStreetMap sans disposer de GPS. Si certains procédés existent déjà qui permettent de cartographier sans GPS (en se reposant notamment sur les photos aériennes de Yahoo ou le cadastre français), il s’agit à ma connaissance de la première méthode autorisant la cartographie de terrain sans GPS."

La suite du tutoriel ici.


Edition des éléments de carte avec JOSM

Bon, au bout d'une heure de manipulation, on peut faire l'essentiel. Démarche conseillée, exemple d'une route :

  • importer son propre tracé au format GPX dans l'outil JOSM par commande "ouvrir..."
  • récupérer ("télécharger depuis OSM")le fond de carte déjà édité depuis le serveur : si on a ouvert son tracé auparavant, le fond de carte téléchargé correspond à la bonne zone, sans que l'on ait besoin de la délimiter. Sinon, on peut toujours ouvrir le fond de carte correspondant à tout Plouarzel en téléchargeant une zone depuis l'onglet "lieu/endroit" où l'on peut chercher Plouarzel.
  • redessiner par dessus le tracé GPS (dessiné en gris) des "noeuds" et des "chemins" pour matérialiser la route avec des éléments connus par Open Street Map et donc "uploadables"
  • et surtout associer des attributs ou propriétés aux éléments que nous avez ajoutés à la carte. Pour une route par exemple :
    • un nom doit être associé au "chemin" global (c'est-à-dire à l'ensemble de "noeuds" et non à un noeud en particulier. Bien vérifier dans l'éditeur que la "sélection actuelle", dans un cadre à droite, est un "chemin" et non des "noeuds" ou encore un "chemin + des noeuds").
    • un type de route, par exemple "highway: residential" pour une route qui deviendra blanche comme la Rue des Mouettes. Voir ici le rendu pour les deux tags "name: Rue des Mouettes" et "highway: residential".
  • placer sur le serveur une fois le tracé redéfini en "chemin" pour une route, ou en "noeud" pour un point d'intérêt.
  • être patient : la mise à jour ne se fait pas tout suite, attendre un petit 15 à 30 mins pour vérifier sur le site Open Street Map.


Solution alternative (non convaincante) : il est possible a priori d'uploader directement un tracé issu du GPS, au format GPX, via le site Open Street Map. Mais pour cela, votre GPS doit constituer un ensemble de points de traces avec un marquage de temps (timestamp) valide. Le tag d'élévation est optionnel et sera à 0 par défaut. Il faut donc vérifier que chacun des relevés de positions soient datés. Option non trouvée dans le GPS etrek Legend HCX de Garmin ??? Les points sont datés avec le tracé "ACTIVE LOG" mais pas dans ceux que l'on sauvegarde explicitement... Et puis, il manquera les tags, qu'il faudra ajouter après coup dans un éditeur tel que JOSM....

Sur le serveur

A savoir : vous êtes authentifié, cela signifie que ce que vous faites est "signé". Vous pouvez visualiser votre contribution sur votre page http://www.openstreetmap.org/user/votre_nom_à_vous (lien "Mes éditions"). C'est pratique, car cela permet d'accéder directement à la zone (Area) que vous avez modifiée.

Vérification

  • Un site sympathique (sautter.com) permet de comparer votre travail à la carte Google par transparence. Argh, oui, on sait, ce n'est pas la philosophie d'OSM de s'inspirer de Google, mais sachez que ce sera extrêmement gratifiant lorsque la carte de Plouarzel sera autrement plus détaillée que celle de Google !
  • Le plugin Validator de JOSM très très très utile
  • Keep right! un site pour vérifier les chemins non connectés, les tags inconnus ou manquants, etc. Pour Plouarzel directement
  • Le site Geofabrik qui pointe vers 3 outils dont un site de comparaison avec d'autres cartes, et OSM inspector (centré sur Plouarzel)

Pour approfondir

Import de données captées sur le terrain

Le logiciel Garmin MapSource (CD d'install livré avec le GPS) n'est utile que pour importer vos tracés depuis votre GPS vers votre ordinateur. Garmin MapSource vous permet d'importer deux types d'informations utiles pour OpenStreetMap :

  • les traces
  • les waypoints

Cliquer sur ACTIVE LOG (ou tout autre log que vous aurez sauvegardé). Sauvegarder au format ".GPX"

Faire du ménage sur le GPS

  • Pour effacer les traces, se positionner sur "Traces" dans le menu principal est faites effacer.
  • Les waypoints sont activés à chaque fois que vous pressez le joystick. Positionnez le curseur sur "Marque" dans le menu principal pour savoir à quel numéro de waypoint vous êtes arrivé dans le stockage.

Pour effacer les waypoints allez sur "Marques" puis passez au menu supérieur et choisissez "trouver le plus proche", cliquez sur "Waypoints", remontez d'un menu, cliquez sur "supprimez" et choisissez "tous types, drapeau bleu". Par le même occasion vous serez débarrassé des waypoints systèmes qui ne vous servent à rien.

Si quelqu'un peut faire plus court, merci de le dire car c'est vraiment galère !

JOSM

Bien sûr, cela ne remplace pas la page officielle de JOSM. Mais ça peut aider tout de même.

  • A la première utilisation, configurer les préférences
    • écrire son adresse email et son mot de passe d'utilisateur OpenStreetMap. Pour s'inscrire.
    • dans les "réglages de l'affichage", cocher "dessiner de gros points GPS" sinon, on obtient une série de points gris minuscule...
  • pour importer un fond de carte, si on a auparavant ouvert son tracé (fichier GPX provenant du GPS), le fond de carte s’adapte automatiquement, sans avoir à définir la zone explicitement. Très pratique.
  • pour dessiner une route, il faut créer des noeuds par dessus le tracé gris venant de votre GPS (icône "dessiner des noeuds"). JOSM relie de lui-même les noeuds entre eux.
  • on peut zoomer (molette de la souris) ou se déplacer sur la carte (clic droit) tout en saisissant : on a une drôle de flèche qui reste attachée au chemin en cours de dessin, mais ça ne gène pas pour se déplacer sur le fond de carte.
  • une fois le chemin entièrement défini (les noeuds+chemins recouvrent la route de votre tracé), appuyer sur "Echap" pour stopper le dessin de noeud.
  • sauvegarder car l'outil plante souvent ("enregistrer sous" au format .osm, on retrouve bien son travail)
  • vérifier que le chemin sélectionné correspond bien à la route que vous souhaitez dessiner, du début à la fin. Si c'est le cas, vous pouvez procéder à l'ajout de "propriétés". Name et Highway pour une route.
  • resauvegarder ;-)
  • la liste des types d'objet est décrite ici Map Features, ça aide pour choisir les propriétés.

un peu plus compliqué

  • il arrive (très souvent) que l'on s'emballe et que l'on dessine sur un même chemin (chaîne de noeuds) des chemins qui correspondent à plusieurs routes. Exemple la route de l'Ile Ségal se prolonge naturellement par la Route de Portsévigné : lorsque l'on prend les repères en voiture avec son GPS, on ne fait pas attention à la transition que l'on oublie de marquer par un "Waypoint" (c'est du vécu). Une fois le tracé importé, les deux routes sont représentées par une unique ligne grise. Évidemment, en créant les noeuds/chemins on ne fait toujours par attention, et l'on se retrouve avec un seul chemin comportant une quarantaine de noeuds que l'on voudrait nommer par deux noms ; en plus on ne sait pas trop où mettre la séparation et comment faire.
    • ne pas oublier de prendre des repères sur le terrain avec les "waypoint", qui apparaissent ensuite dans JOSM. Le plus simple est d'avoir un petit carnet sur lequel on note le numéro du waypoint et la localisation correspondante. Si vous faites le relevé en binome, cela permet d'aller très vite et d'éviter les erreurs si vous faites des relevés spaghettis.
    • si l'on scinde un chemin en deux chemins, c'est possible : sélectionner le chemin (icône "sélectionner, déplacer") puis tout en maintenant la touche Shift appuyée, cliquer sur le noeud qui sera la frontière entre les deux chemins. On a ainsi désélectionné un chemin et un noeud en même temps. Appuyer alors sur la lettre "p". On peut alors resélectionner l'un ou l'autre des deux sous-chemins qui sont devenus deux chemins, et l'on peut ajouter les propriétés propres à chaque chemin.
    • et sauvegarder...
    • il arrive de vouloir déposer un point près d'un chemin existant, JOSM force en quelque sorte le placement de ce point sur le chemin. Parfois, on veut les dissocier : en maintenant la touche Ctrl appuyée, on désactive l'attirance des points aux chemins les plus proches.

en cas de plantages intempestifs de JOSM

Il s'agit peut-être d'un manque de mémoire et/ou une carte graphique un peu faible. C'est du vécu... Conseil : éditer un fichier pour lancer par vous-même la commande Java qui lance JOSM en lui réservant la mémoire nécessaire.

  • Ouvrir un éditeur texte, genre textpad ou nodepad
  • Y écrire : java -Xmx400m -Dsun.java2d.d3d=false -jar D:\cecile\Perso\OSM\josm-latest.jar
  • Prendre soin de remplacer "D:\cecile\Perso\OSM\" par le répertoire où se trouve JOSM ;-)
  • Sauvegarder en tant que fichier auto-exécutable, par exemple "lanceJOSM.bat" ou "lanceJOSM.sh" sous unix (dans ce cas le rendre exécutable avec un chmod)
  • Double-cliquer sur ce fichier pour lancer JOSM, et ça ne plante plus, ouf !

Et les bâtiments ?

Les bâtiments sont le fruit d'une extraction de données du cadastre.

Export des cartes OSM sur un GPS ?

  • GPS Garmin
Tout sur la page du wiki FR:OSM Map On Garmin

Ci-dessous mon script bash avec Mkgmap

 #!/bin/bash
 # Télécharge la carte de Plouarzel
 # Génère une carte routable pour gps Garmin
 #
 wget http://api.openstreetmap.org/api/0.6/map?bbox=-4.801670,48.388049,-4.630000,48.500000 -O plouarzel.osm
 java -jar mkgmap.jar --net --route --country-name=France --country-abbr=FR --latin1 plouarzel.osm

Renommer le fichier .img généré en gmapsupp.img, et copier ce ficher dans la carte SD du GPS dans un répertoire garmin : /garmin/gmapsupp.img


Un site répertorie des cartes toutes prêtes à être installées sur votre Garmin : OSM_Map_On_Garmin/Download

Pour assembler différentes cartes au format img en une seule (Garmin ne sait lire qu'un seul fichier gmapsupp.img) :

 # java -jar mkgmap.jar --gmapsupp turkey.img france.img --mapname=gmapsupp.img
  • GPS Magellan
Maps4me for the Magellan eXplorist, Crossover and Triton

Mise à jour du rendu Mapnik

Il y a un truc pour "forcer" la mise à jour du rendu : copier l'URL de l'image et ouvrir une nouvelle page avec cet URL suivi de "/dirty". Cela forcera la mise à jour de Mapnik pour cette image (rafraichir le cache du navigateur aussi). Exemple :http://b.tile.openstreetmap.org/18/127632/90651.png%20/dirty

Impression Papier

  • MapOSMatic : Plan quadrillé de communes avec index
  • Kosmos et une version un peu plus avancée Maperitive : petit applicatif à télécharger et exécuter pour notamment exporter une carte en image à partir des coordonnées.
  • La carte papier zoomable : un service payant d'impression de carte zoomable sur papier.
  • bigmap : un script perl qui télécharge les "tiles" de la carte et les assemble en image
  • Avec le logiciel Viking, il est possible de générer une image au niveau de zoom voulu et aux dimensions voulues (Cf. File->Generate Image File) (je n'ai pas réussi personnellement à descendre à un niveau de détail satisfaisant)