Talk:WikiProject Belgium/Contacts with local autorities/Wallonia/Réflexion des contributeurs OSM sur le projet de plan stratégique pour la Wallonie

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Commentaires et avis sur le Projet de plan stratégique géomatique pour la Wallonie



Contexte

Le plan stratégique, en résumé

Le plan stratégique géomatique pour la Wallonie veut baliser les orientations du Gouvernement Wallone pour la géomatique, pour le prochaines années. Il règle des matières relatives à l'infrastructure, mais aussi à la gouvernance et à la diffusion des données.

Background: l'organisation du SPW

Actuellement, le département de géomatique de la Région Wallonne est rattaché au "secrétariat général" du SPW. Pour rappel, l'administration Wallonne (le SPW) est divisée en plusieurs "directions générales opérationnelles (DGO). Chaque Direction Générale a ses propres matières: DGO1 pour les routes et les bâtiments, DGO3 pour l'environnement et l'agriculture, etc.

Le département de géomatique est, quand à lui, rattaché au secrétariat général du SPW. Il est considéré comme "transversal": il touche à l'activité des différentes Directions Générales. La géomatique elle-même est divisée en deux : une partie s'occupe de produire des données, qui sont ré-utilisées par d'autres départements: les orthophotos, le PICC, etc. (Les orthophotos peuvent être utilisées par la direction "environnement" pour mesure l'état des cultures, par exemple; tandis que le département qui gère les voies navigables va les utiliser pour identifier les zones de stationnement des bâteaux, etc.).

L'autre division du département s'occupe de l'intégration des géodonnées. Leur but: faire en sorte que la carte environnementale produite par la direction "Environnement" soit compatible avec celle de la direction des routes. Coordonner la production d'information géographique pour que le département X réutilise les données du département Y, plutôt que de financer des nouvelles collectes de données. Et puis, évidemment, s'occuper de la diffusion des géodonnées.

En raison du caractère "transversal" de la géomatique, le sujet concerne un grand nombre d'acteurs qui, disons-le aussi, ont parfois eu un nombre limité d'occasion de travailler ensemble.

Le plan stratégique, en résumé

Le plan stratégique contient 4 axes :

- le premier axe vise à la sensibilisation à la géomatique: faire prendre conscience de l'importance de la géomatique pour la prise de décision, sensibiliser le public à la lecture de carte, et créer un "communauté" d'utilisateur et développeurs autour des activités du département ; - le deuxième vise à la production d'un géo-référentiel (voir ci-dessous) ; - le troisième organise le partage et la diffusion des données. Cela concerne autant l'infrastructure, les conditions de licence que les conditions techniques nécessaires à un partage efficace ; - le quatrième vise à développer un mode de gouvernance du département.

Un géo-référentiel ?

Un géo-référentiel est un jeu de données de référence qui servent de socle aux autres jeux de données produits. Exemple: si l'on veut créer une carte des bâtiments remarquables, l'on va utiliser les polygones décrivant les bâtiments existant dans le géo-référentiel, plutôt que de tenter de re-numériser des polygones un par un.

L'utilisation d'un géo-référentiel est extrêmement précieux. L'IGN produisait, par le passé, des données géographiques de références; mais l'institut se veut, de plus en plus, comme un courtier de données plutôt que comme producteur. Dès lors, ce sera le SPW qui va devoir produire ce référentiel.

La Région Bruxelloise et Flamande ont déjà leur géo-référentiel. En Wallonie, il n'est qu'à ses balbutiements.