Template:FR:Why Make OpenStreetMap

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles — Why Make OpenStreetMap
· Afrikaans · Alemannisch · aragonés · asturianu · azərbaycanca · Bahasa Indonesia · Bahasa Melayu · Bân-lâm-gú · Basa Jawa · Baso Minangkabau · bosanski · brezhoneg · català · čeština · dansk · Deutsch · eesti · English · español · Esperanto · estremeñu · euskara · français · Frysk · Gaeilge · Gàidhlig · galego · Hausa · hrvatski · Igbo · interlingua · Interlingue · isiXhosa · isiZulu · íslenska · italiano · Kiswahili · Kreyòl ayisyen · kréyòl gwadloupéyen · Kurdî · latviešu · Lëtzebuergesch · lietuvių · magyar · Malagasy · Malti · Nederlands · Nedersaksies · norsk bokmål · norsk nynorsk · occitan · Oromoo · oʻzbekcha/ўзбекча · Plattdüütsch · polski · português · português do Brasil · română · shqip · slovenčina · slovenščina · Soomaaliga · suomi · svenska · Tiếng Việt · Türkçe · Vahcuengh · vèneto · Wolof · Yorùbá · Zazaki · српски / srpski · беларуская · български · қазақша · македонски · монгол · русский · тоҷикӣ · українська · Ελληνικά · Հայերեն · ქართული · नेपाली · मराठी · हिन्दी · অসমীয়া · বাংলা · ਪੰਜਾਬੀ · ગુજરાતી · ଓଡ଼ିଆ · தமிழ் · తెలుగు · ಕನ್ನಡ · മലയാളം · සිංහල · ไทย · မြန်မာဘာသာ · ລາວ · ភាសាខ្មែរ · ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ · አማርኛ · 한국어 · 日本語 · 中文(简体)‎ · 吴语 · 粵語 · 中文(繁體)‎ · ייִדיש · עברית · اردو · العربية · پښتو · سنڌي · فارسی · ދިވެހިބަސް

Dans de nombreuses parties du monde, les données géographiques ne sont pas libres, comme par exemple en France, au Royaume-Uni et dans la plupart des pays d'Europe. Ces pays délèguent le travail de cartographie à des agences gouvernementales financées en partie par la revente de ces données. Les États-Unis sont un cas particulier où les données collectées par le gouvernement (comme TIGER) sont dans le domaine public mais les zone affinées ou complétées par des sociétés commerciales sont généralement protégées.

Les données que vous recevez contiennent parfois des erreurs volontaires pour détecter le plagiat. Ces "Oeufs de Pâques" (Easter eggs) peuvent être de fausses rues, des rues manquantes, ou bien encore des églises ou des écoles qui n'existent pas vraiment. Si vous faites une carte en copiant leurs données, ils peuvent le savoir puisque vous aurez aussi copié leurs erreurs (volontaires ou non). La carte peut aussi être fauuse parce que, par exemple, vous l'avez acheté il y a un an et que la réalité du terrain a changée depuis ou bien parce que quelqu'un a fait une erreur involontaire.

Même si vous acceptez tout cela, vous ne pourrez pas en faire grand chose à part des photocopies. Et encore, cela peut être considéré comme illégal dans certains pays si vous dépassez un usage raisonnable. Vous ne pouvez pas corriger le nom d'une rue, ajouter l'emplacement d'un bar dans une rue ou utiliser ces données sur votre ordinateur sans devoir payer beaucoup d'argent, probablement plus que vous n'en avez. Et qu'en est-il lorsque vous incluez une copie de ces données sur un carton d'invitation ou bien que vous la mettiez sur un tableau d'affichage ? La plupart de ces usages sont plus illégaux que vous ne le pensez.

Certains companies offrent la possibilité de corriger leurs erreurs soit sur un site internet, soit directement sur un navigateur GPS. Mais vos corrections seront contrôlées, puis validées et de longs mois, voire années passeront avant que ces changements n'apparaissent dans les nouvelles cartes ou mises à jour que vous devrez une nouvelle fois payer pour pouvoir en profiter.

Les progrès dans la technologie avec, par exemple, des récepteurs GPS à faible coût, vous permettent maintenant de faire vos propres cartes, en collaboration avec d'autres personnes, et cela sans avoir aucune des restrictions citées ci-dessus. Cette possibilité vous permet aussi de découvrir ou redécouvrir une partie de l'environnement dans lequelle vous vivez.