User:Lionel.VA

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Lionel Van Aertryck

J'ai découvert OpenStreetMap en 2009 lors de l'organisation d'une journée consacrée aux logiciels et oeuvres libres sur la Communauté de communes du Val d'Ille.

En tant qu'élu local (maire d'une commune de 1300 habitants) et vice-président en charge de l'informatique et de la communication (d'une communauté de communes de 18 000 habitants) je vois de très nombreuses applications citoyennes à ce projet.

OpenStreetMap est à mon avis un excellent projet pour de nombreuses raisons.

Un outil pour faire découvrir les nouveaux usages des NTIC

OpenStreetMap permet de développer et faire connaître les nouveaux usages des nouvelles technologies de l'information (projets collaboratifs de type wiki, où chacun peut être à la fois contributeur et/ou utilisateur). C'est un formidable outil, comme peut l'être également wikipedia, pour illustrer ce concept, le démystifier et le faire partager.

Un vecteur d'appropriation et de découvert d'un territoire

OpenStreetMap permet aux habitants d'un territoire de se l'approprier, de le découvrir dans toute sa diversité tout en constituant une base d'informations cartographiques libres qui pourra être utilisée par les particuliers, les associations, les entreprises et les collectivités locales sans restriction. De plus, les mapping parties ou carto-parties sont autant d'occasions de créer des liens entre les habitants en permettant une mixité de rencontres de personnes pour qui la constitution de la "carte" est le point commun qui pourra devenir par la suite le point de départ de nouvelles initiatives.

Une carte de la commune à jour et libre

Pour une petite collectivité, l'intérêt de disposer d'une carte complète et facilement éditable de la commune dans OpenStreetMap est évident en soit, et l'est d'autant plus dès qu'on lui superpose d'autres projets tels que mapOSMatic ou Chimère. La carte est un élément de base de toute communication.

Comment contribuer en tant que collectivité ?

Après cette reconnaissance du potentiel du projet OpenStreetMap, il m'est rapidement apparu que les collectivités territoriales ont un rôle à jouer dans le développement du projet à l'échelon local, du fait qu'elles disposent pour la plupart de données cartographiques issues de travaux de numérisation du cadastre, données par ailleurs financées à l'aide de fonds publics.

Plusieurs expériences bretonnes (Brest Métropole Océane, Plouarzel) ont ouvert la voie et ont défriché le terrain en réalisant l'import de données cadastrales (uniquement le bâti pour le moment, afin de tenir compte des autorisations données par la DGI et en indiquant clairement la source des données dans les objets importés). Une étude de faisabilité a été réalisée à partir des données fournies par la DGI (au format EDIGEO, convertis ensuite au format MIF/MID par un petit utilitaire libre : edi2mif) pour 9 des 10 communes de la communauté de communes du Val d'Ille. Ces données ont intégré OpenStreetMap le mardi 22 décembre 2009, à l'aide de scripts développés par Steven Le Roux.

De mon point de vue, l'import du bâti permet d'obtenir un support cartographique de base sur lequel les contributeurs pourront ensuite apporter leurs ajouts en terme de voirie, de lieux remarquables et de tout autre élément qu'ils jugeront pertinent.

Le projet a été présenté aux autres élus et a trouvé immédiatement un écho très favorable pour les différentes raisons évoquées ici.

Liens

- Carte de Saint-Médard sur Ille