WikiProject France/OSM-FR/AG 2013-02-23

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Compte rendu Assemblée Générale 2013 OpenStreetMap - France Lyon le 23 février 2013

Ordre du jour

  • Présentation et vote du rapport d'activité
  • Présentation et vote des comptes financiers de l'exercice 2011-2012
  • Renouvellement du Conseil d'Administration
  • Nomination d'un Commissaire aux Comptes
  • Fixation du montant des cotisations 2013
  • S'il y a lieu, présentation et vote des motions
  • Questions diverses (sans vote)

Rapport d'activité

Notre première Assemblée Générale se tient ici à Lyon après une longue année très active pour notre toute jeune association. En effet, depuis octobre 2011, 16 mois se sont écoulés et le démarrage s’est un peu fait sur les chapeaux de roue.

Résumer 16 mois en quelques paragraphes ne va pas être facile, mais les grandes lignes sont déjà connues de tous. OSM est un projet vivant et très actif qui est en plein expansion.

Rappelons l’objet de notre association: “promouvoir le projet OpenStreetMap et notamment la collecte, la diffusion et l'utilisation de données cartographiques sous des licences libres. Le règlement intérieur liste les licences libres applicables aux données géographiques.”

Il semble bien que celui­ci a largement été atteint !

Une intense promotion a été faite tant au niveau national, que de régional ou local. Cela s’est traduit par exemple par une présence accrue dans les médias. L’émission “Cartographie 2.0” du “Dessous des cartes” sur Arte a fait découvrir le projet à de nombreux nouveaux contributeurs. N’oublions pas, non plus, la participation à des émissions radio nationale (sur France Culture) ou locale ainsi qu’au JT de Canal+. Aux médias radio/TV viennent s’ajouter la presse écrite avec de nombreux articles dans Libération (un grand merci au passage à Camille Gévaudan), mais aussi dans Le Figaro, une interview d’Emilie dans le Monde, un article sur OSM dans Sciences et Vie Junior et de nombreux articles dans la presse régionale ou locale suite à des cartoparties ou intiatives locales, sans oublier la presse spécialisée (dossier OSM dans le magazine Géomètre et dossier OpenData dans IGNmag).

Cette présence régulière dans les médias amène à chaque fois un pic de nouveaux contributeurs. Suite à la diffusion du “Dessous des cartes”, notre rythme quotidien de nouveaux contributeurs est passer d’une quinzaine à plusieurs centaines. Un de nos challenges est d’ailleurs d’accueillir au mieux ces nouveaux contributeurs et de les fidéliser.

Au delà des médias, la création de notre association a permis d’établir des contacts très nombreux avec des collectivités, des services de l’Etat ou des entreprises.

Les domaines sont variés:

  • le transport: RATP, SNCF, RFF
  • la sécurité: SDIS, le COGIC (haut de la pyramide de la protection civile), la Préfecture de Police de Paris
  • le mouvement sportif: rencontre avec la Fédération Française de Randonnée Pédestre, la Fédération Française de Vol Libre
  • divers mouvements associatifs: jaccede et mobile en ville pour l’accessibilité, le réseau “Heureux Cyclage” ou la FUB pour ce qui touche au vélo
  • ainsi qu’une rencontre importante avec la direction générale de l’IGN en octobre dernier mais

aussi l’INSEE.

C’est même dans les plus hauts niveaux de l’état qu’OSM France a pu être entendu comme au Sénat ou à l’Assemblée Nationale.

La présence sur les salons, conférences et expositions:

  • le FOSDEM à Bruxelles, l’Open World Forum à Paris, les RMLL à Genève, les JDLL, Solution Linux à Paris, le COTer Club à Béziers
  • de multiples évènements à La Cantine,
  • des install party, des ubuntu party, des hackathons, des barcamps... trop nombreux à lister !
  • et aussi l’envoi d’une petite délégation OSM­FR au SOTM 2012 à Tokyo (Gaël, Emilie, Christian)

Du côté des aides, nous avons bénéficié d’une enveloppe de 60.000€ de la Fondation de France pour des projets de développement et d’urgence humanitaire. Une partie a déjà été utilisée pour mener à bien des actions en Afrique. Ainsi, au Sénégal, nous avons pu fournir du matériel et soutenir les action de la Humanitarian OpenStreetMap Team. L’Union Européenne nous a accordé une enveloppe de 65.000€ pour soutenir les actions de HOT aux cotés de France Volontaires Internationales et du service civil. Nous avons grâce à ce don participé à la formation de 25 volontaires européens.Ces volontaires ont été déployés en Centrafrique, au Burundi, au Tchad, au Kenya ainsi qu’au Cameroun.

Nous avons aussi eu une aide importante de la Fondation d’Entreprise Free, qui nous a fait don de 3 puissants serveurs et de leur hébergement. Ceci représente une enveloppe d’environ 20.000€. Deux de ces serveurs ont été déployés durant l’année 2012, le troisième devrait l’être dans les semaines qui viennent.

Les dotations financières ont été majoritairement humanitaires et redirigées vers HOT. N’ayant pas encore une année d’exercice, nous n’étions pas éligibles à certains financements publics. L’année 2013 sera pour nous l’occasion de développer nos activités aux côtés des collectivités et des entreprises sur le sol français. Les Régions Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône­Alpes ont lancé des appels à projets cartoparties et données libres dans les espaces publics numériques (EPN). De nombreuses collectivités manifestent un fort intérêt pour nos travaux. OpenStreetMap est l’un des projets phare dans la médiation numérique sur les territoires. C’est une application concrète et visible de la réutilisation et la production de données libres (OpenData).

Nous avons aussi un soutien de plusieurs universités : l’ENS de Cachan par son CRANS, l’Université de Nantes, mais aussi depuis septembre l’Université de Grenoble où deux nouveaux serveurs ont été mis en place ainsi que l’Université de Pau via Auinetics et PauLLA.

L’ensemble de nos serveurs (une douzaine) est maintenu par uneperformante composée d’une demie douzaine de personnes où larapidement faite. petite équipe technique très répartition des rôle s’est

Du côté communauté, la remise en forme du site Web, l’activité régulière sur la page Facebook, sur le compte Twitter, les bulletins réguliers de Pieren et les 2 newsletters permettent de maintenir le contact. A cela s’ajoute, bien sûr, la liste de diffusion très active et le forum qui a connu un regain, ces derniers mois, depuis l’envoi systématique de messages de bienvenue à tout les nouveaux contributeurs et à la mise en évidence des derniers sujets de discussion sur le site Web.

L’activité en quelques chiffres:

  • entre 200 et 300 contributeurs quotidiennement en France (10 fois plusnous place en général en deuxième place derrière l’Allemagne et devant­ plus de 1000km de routes et chemins ajoutés quotidiennement en mensuel), ce qui les USA ou la Russie.
  • Un des objectifs principaux reste le recrutement de nouveaux contributeurs actifs, car c’est le carburant qui fait tourner le moteur OSM. A nous d’assurer la maintenance de ce moteur, d’améliorer son fonctionnement à l’aide d’outils toujours plus simples et faciles d’accès pour contribuer, améliorer et réutiliser les données.

Nous avons été présents et cités dans tous les Hackathons et événements autour de l’OpenData. Cette reconnaissance de nos actions, de nos outils et de notre savoir­faire doit être capitalisée. Au travers ces événements nous devons continuer de recruter des contributeurs et des développeurs. De nombreuses start up intègrent dès le début OpenStreetMap par défaut dans leurs services et outils cartographiques. Nous n’avons certes pas les budgets de grandes multinationales dans la promotion du projet, mais nos données et notre liberté sont nos meilleures affiches.

Un groupe de graphistes travaille sur les feuilles de style et le rendu des cartes. Le design et l’ergonomie sont des sujets sur lesquels nous sommes de plus en plus sollicités. Ils ne doivent pas être négligés pour continuer à susciter de l’intérêt auprès du grand public et catalyser l’adoption de nos rendus dans des services professionnels.

Tout ceci n’est qu’un échantillon de l’activité d’OSM­FR. Comme vous le voyez, elle a été riche, diverse et intense. Si intense que la saturation n’a pas toujours permis de mener à bien certains dossiers ce qui a obligé à faire des choix de priorité.

Après une première phase d’organisation suite à la création de l’association où nous avons fait une série de réunion sur IRC, nous n’avons pas maintenu ce rythme qu’il va nous falloir retrouver. Espérons que le sang neuf apportés par le renouveau du Conseil d’Administration permette de reprendre élan.

Le Conseil d’Administration, Mercredi 20 février 2013

Adopté à l’unanimité

Rapport financier

Etre une association décentralisée, choisir une banque sur des critères éthiques plus qu'opérationnels ne nous a pas simplifié les choses et ceci explique en partie notre retard dans la présentation des comptes.

Je prends ma part dans cette difficulté, ayant disparu des écrans une partie de l'été et n'ayant peut­être pas été assez insistant auprès de mes collègues du bureau.

Ceci étant, les comptes présentés reflètent la situation de l'association telle que j'enconnaissance.

Concernant le compte de résultat

Le compte de résultat fait apparaître un excédent des recettes sur les dépenses de 12758,97 €

Les recettes sont constituées d'un certain nombre de prestations effectuées par des membres de l'association, des cotisations, de deux subventions dédiées aux actions humanitaires internationales, et de quelques dons. Les dépenses de l'exercice comprennent le financement des actions humanitaires éligibles aux subventions reçues. (matériels, dotations, frais bancaires, salon des solidarités, SOTM à Tokyo) le reliquat à dépenser sur le fonds dédié Fondation de France s'élève à 11790,29 €. La subvention France­-Volontaires a entièrement été reversée aux actions humanitaires.

Les autre dépenses de l'exercice sont constituées pour l'essentiel du remboursementdéplacements effectués pour le compte de l'association par notre président et notre des secrétaire (qui ont été très actifs sur la période).

Concernant le bilan

Notre actif au 31/12/2012 était constitué de la dotation en serveurs faite par la fondation Free, de parts sociales au Crédit Coopératif, de produits à recevoir (prestations, cotisations 2012) et de numéraire sur notre compte courant. Notre passif au 31/12 comportait des dettes auprès du secrétaire, des cotisations payées d'avance. Nos capitaux propres sont donc constitués au 31/12/2012 de la dotation en matériel Free (je n'ai pas compté de dépréciations d'amortissement sur la période) pour un montant de 17940,00 € et l'excédent de l'exercice de 12758,97 €.

Compte­tenu des engagements pris auprès de la Fondation de France je propose donc que l'excédent de l'exercice soit réaffecté de la manière suivante :

  • 11790,29 € reporté au compte "Fonds dédié Fondation de France"
  • 968,68 € reporté au compte "Fonds associatif"

A Vantoux-­et-­Longevelle le 21 février 2013 Jean­François Gaffard Trésorier

Adopté (unanimité - 1 abstention)

Bilan

Actif (A voirs)

Matériel de bureau ou informatique 17 940,00 €

Parts sociales 76,25 €

Gael Musquet 14,03 €

Produits à recevoir 2 462,00 €

Banque C rédit C oopératif 11 727,66 €

Total des actifs 32 219,94 €

Passif (Dettes)

C hristian Quest 1 480,92 €

Produits constatés d'avance 40,00 €

Total des dettes 1 520,92 €

Capitaux propres

Dotation Fondation Free 17 940,00 €

Gains enregistrés 12 758,97 €

Total capitaux propres 30 698,97 €

Totaux des passifs et des capitaux propres 32 219,89 €

Compte de résultat

Revenus

Recettes

Prestation formation 2302,00 €

Subvention Fondation de France 30000,00 €

Subvention Ass France Volontaire 65219,00 €

Dons 62,00 €

Adhésions 1450,00 €

Total desrevenus 99033,00 €

Dépenses

Dépenses

Salons et colloques 3 049,20 €

Frais d'imprimerie 43,53 €

Missions et déplacements 2 632,55 €

SOTM Tokyo 3 259,92 €

Services bancaires 140,75 €

Financement missions humanitaires 77 148,08 €

Total des dépenses 86 274,03 €

Revenu net sur la période 12 758,97 €

Renouvellement du Conseil d'Administration

Les 11 candidats sont élus Louis-Julien de la Bouëre (38 voix) Tony Emery (39 voix) Jean-François Gaffard (39 voix) Cyrille Giquello (39 voix) Emilie Laffray (39 voix) Christophe Merlet (39 voix) Gaël Musquet (39 voix) Philippe Pary (39 voix) Christian Quest (39 voix) Frédéric Rodrigo (39 voix) Jean-Louis Zimmermann (39 voix) Votes

Nomination d'un Commissaire aux Comptes (vote N°4: OUI/NON/abstention)

Adopté (unanimité - 1 abstention)

Fixation du montant des cotisations 2013 (vote N°5 : OUI/NON/abstention)

  • maintien des cotisations à 10 € et 20 € pour les personnes physiques
  • maintien des cotisations à 50 € pour les personnes morales associatives
  • nouvelle cotisation à 500 € pour les personnes morales non associatives

Rejeté (10 oui, 18 non, 11 abstentions)

Motions

Pas de motion reçue

Questions diverses

Aucune