FR:Toponymes, odonymes

From OpenStreetMap Wiki
(Redirected from FR:Toponymie)
Jump to: navigation, search

Toponyme : nom propre désignant un lieu.[1]

Odonyme : nom propre désignant une voie de communication.[2]

Pour voir les conventions sur les noms des rues et autres voies de communication appliquées à OpenStreetMap en France, voir la section "Odonymes" en bas de page.

Toponymies, noms de lieux

Introduction

Ne pas confondre 'toponymie' et 'typographie'. Une chose est de savoir comment s'appelle un nom de lieu, une autre est de savoir comment l'écrire en respectant un certain nombre de règles typographiques mais aussi grammaticales ou sémantiques.

Les contributeurs d'OpenStreetMap en France s'accordent généralement pour qu'un certain nombre de conventions d'écriture s'appliquent à tous les toponymes nationaux, ceci dans le but d'une certaine cohérence et d'un bon niveau de qualité.

En France, il n'existe pas de normes contraignantes mais il y a la Commission Nationale de Toponymie au sein du CNIG[3], la charte de toponymie rédigée par l'IGN [4], ainsi que le code officiel géographique de l'INSEE[5].

L'IGN, par son histoire et sa situation actuelle, se définissant elle-même comme une autorité dans ce domaine au plan national aussi bien qu'international (voir [4] section 1, p.3), ce sont pour l'essentiel les règles de la charte de toponymie qui s'appliquent à OpenStreetMap pour la France.

Ces règles sont parfois différentes de celles retenues par exemple sur Wikipédia, qui suit les préconisations de l'Imprimerie nationale française. Cela peut s'expliquer par la différence de contexte (cartographie dans un cas, composition de texte dans l'autre)[6].

Principaux éléments de la charte de Toponymie de l'IGN

Toponymes officiels et non-officiels

Il faut distinguer en toponymie les noms officiels et non-officiels dont les règles peuvent varier.

Les noms officiels sont ceux des entités administratives (régions, départements, arrondissements, cantons et communes). D'après les lois en vigueur, l'édition la plus récente du "Dénombrement de la population", publié par l'INSEE, est le document qui fixe la graphie officielle de ces noms.

Les noms non officiels représentent la très grande majorité des noms. Leur graphie résulte de l'usage, une enquête de terrain est souvent obligatoire pour recueillir leurs graphies.

Ceux-ci peuvent être regroupés dans les catégories suivantes :

  • les lieux habités non administratifs : hameaux, écarts (petit groupe d'habitations) et habitations isolés
  • les lieux-dits, les zones boisées ou occupées par des cultures pérennes
  • les détails du relief (oronymes) et les cours d'eau (hydronymes)
  • les détails remarquables du paysage et de l'activité humaine (belvédère, calvaire...)
  • les noms des voies de communication (odonymes), dont le mode d'attribution résulte d'une décision administrative (rues, ruelles, avenues, places, boulevards, passages, cols, etc).

Toponyme simple et composé

  • Le toponyme simple est formé d'un seul mot accompagné ou non d'un article (La Loire, Ableiges).
  • Le toponyme composé est formé de plusieurs termes distincts ou agglutinés et accompagné ou non d'un article : Taillebourg,Chantemerle-sur-la-Soie, le Fief-du-Roy.

Accents

Les accents et autres signes doivent toujours être notés, aussi bien sur les majuscules que sur les minuscules : Île de Ré, l'Épanne, l'Étang de Cergy, Canton de Würtele, Rue de l'Évêque.

Articles

La notation de l'article initial est conditionné par 2 règles principales :

  • la règle de l'usage : la notation est déterminée par la réponse aux questions "va-t-on à X" ou "va-t-on à la X" ou "va-t-on au X"... (au = à le) : Génicourt, Les Ulis, Beauvais, La Pierre Laie, le Mesnil Aubry... Exception : ne prennent pas d'article les lieux habités qui ont une fonction particulière, exprimée par un terme générique explicite : Prieuré Saint-Benoît, Château Otard'...
  • la règle de l'accord (toponymes composés) : Lorsque le terme générique correspond à la nature ou à la fonction actuelle de l'objet géographique et que celui-ci a sa représentation propre sur la carte, on ne note pas l'article : Mont Racine, Pic de la Rouquette, Zone Artisanale du Pont Neuf, Camp Germain...

Majuscules, minuscules et trait d'union

Tous les substantifs et adjectifs prennent une majuscule ; les articles, prépositions, conjonctions et adverbes prennent une majuscule en début de nom et une minuscule à l'intérieur du nom, à l'exception de "Hors" qui prend toujours une majuscule et des prépositions situées en fin de toponyme.

La règle générale varie suivant si il s'agit d'une toponymie officielle ou non-officielle.

Noms officiels

Les noms officiels composés comportent un trait d'union entre tous les termes, sauf après l'article initial ou lorsqu'il y a une apostrophe.

Exemples : La Teste-de-Buch, Nord-Pas-de-Calais, l'Isle-Jourdain, La Roche-sur-Yon...

Autres noms

Les noms de lieux habités, de lieux-dits, de détails géographiques, qu'ils soient français ou régionaux, ne comportent en principe jamais de trait d'union.

Exceptions :

  • Les noms des saints comportent un trait d'union entre l'adjectif et le nom qui suit (ex. Saint-Paul) sauf dans les langues régionales.
  • Lorsque plusieurs toponymes sont réunis dans des appellations telles que celles des forêts, des gares ou aérodromes, on relie les composants par un trait d'union. Par contre lorsqu'un toponyme est suivi d'un point cardinal on ne porte pas de trait d'union.

Exemples : la Prairie sous l'Abbaye, le Pont Neuf, Chez Lambert, Carrefour des Quatre Routes, Saint-Jean la Plaine, Sainte-Croix, Parc Régional de Normandie-Maine, Aire de Service de Châtellerault Nord...

Autres éléments

Les cours d'eau

En France le nom des cours d'eau doit être précédé de son article, ceci afin d'en préciser le genre.

Exemples : La Loire, Le Rhin, L'Antenne...

Odonymies, noms de voies de communication

Pour les noms de rues ou de routes, ce sont principalement les mêmes règles qu'avec les toponymes expliquées ci-dessus qui s'appliquent. Les articles sont toujours en minuscule sauf pour le premier mot qui commence toujours par une majuscule bien que ce soit presque toujours un indicateur de type de voie (Rue ..., Boulevard ..., Route ..., Passage ...etc).

L'usage du trait d'union dans une dénomination composées est abandonné bien qu'on puisse encore le voir sur certaines plaques de rues (par exemple Rue Victor Hugo et non Rue Victor-Hugo).

Les espaces insécables ou les demi-espaces sont des caractères typographiques qui ne figurent pas dans le tag name=*.

Exemples : Rue Principale, Boulevard Georges Clemenceau, Passage Saint-Jean.

Si malgré tout, un doute subsiste, nous appliquons la règle "c'est le terrain qui prime" en donnant la priorité à la syntaxe et typographie visible sur les plaques de rues (mais uniquement en cas de doute car les plaques peuvent elles-aussi parfois contenir des erreurs).

Si plusieurs syntaxes sont possibles, appliquez celle que vous jugez comme la plus officielle dans le tag name=* et les autres dans le tag alt_name=* (séparées par un point-virgule s'il y en a plusieurs).

Références

  1. Wiktionnaire, toponyme
  2. Wiktionnaire, odonyme
  3. Commission nationale de toponymie, CNIG
  4. 4.0 4.1 Charte de toponymie de l'IGN
  5. Code officiel géographique de l'INSEE
  6. La Commission nationale de toponymie constate ainsi que, contrairement aux recommandations qu'elle formule, « en cartographie, l'omission d’un trait d'union ou d’une majuscule normalement exigés par la grammaire peut être acceptée conventionnellement pour signifier des informations non pertinentes en toponymie courante ou pour minimiser la longueur typographique des écritures portées sur la carte, si ces conventions sont explicitées en légende ».