FR:Using Imagery

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles — Using Imagery
· Afrikaans · Alemannisch · aragonés · asturianu · azərbaycanca · Bahasa Indonesia · Bahasa Melayu · Bân-lâm-gú · Basa Jawa · Baso Minangkabau · bosanski · brezhoneg · català · čeština · dansk · Deutsch · eesti · English · español · Esperanto · estremeñu · euskara · français · Frysk · Gaeilge · Gàidhlig · galego · Hausa · hrvatski · Igbo · interlingua · Interlingue · isiXhosa · isiZulu · íslenska · italiano · Kiswahili · Kreyòl ayisyen · kréyòl gwadloupéyen · Kurdî · latviešu · Lëtzebuergesch · lietuvių · magyar · Malagasy · Malti · Nederlands · Nedersaksies · norsk bokmål · norsk nynorsk · occitan · Oromoo · oʻzbekcha/ўзбекча · Plattdüütsch · polski · português · português do Brasil · română · shqip · slovenčina · slovenščina · Soomaaliga · suomi · svenska · Tiếng Việt · Türkçe · Vahcuengh · vèneto · Wolof · Yorùbá · Zazaki · српски / srpski · беларуская · български · қазақша · македонски · монгол · русский · тоҷикӣ · українська · Ελληνικά · Հայերեն · ქართული · नेपाली · मराठी · हिन्दी · অসমীয়া · বাংলা · ਪੰਜਾਬੀ · ગુજરાતી · ଓଡ଼ିଆ · தமிழ் · తెలుగు · ಕನ್ನಡ · മലയാളം · සිංහල · ไทย · မြန်မာဘာသာ · ລາວ · ភាសាខ្មែរ · ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ · አማርኛ · 한국어 · 日本語 · 中文(简体)‎ · 吴语 · 粵語 · 中文(繁體)‎ · ייִדיש · עברית · اردو · العربية · پښتو · سنڌي · فارسی · ދިވެހިބަސް
Imagery Bing décalée à Pskov(Russie)

Contribuer à OpenStreetMap n'implique normalement pas de rester purement assis à la maison à tracer depuis de l'imagerie aérienne. Ce genre de "armchair mapping" est accepté à des degrés divers, mais n'est pas du tout le bienvenu dans certaines zones. La meilleure forme de contribution, avec le plus de valeur ajoutée, consiste certainement à cartographier votre région sur la base de votre connaissance locale, ou en visitant une région et en arpentant sur le terrain pour recueillir des données. L'emplacement exact de routes et d'autres caractéristiques peut également être basé sur l'enregistrement de traces GPS sur le terrain. Les images satellites apportent clairement une aide utile dans les processus de cartographie, mais cela peut être une mauvaise idée d'aller déplacer sur la carte des objets, créés par d'autres, en se basant uniquement sur la position des images satellites. Elles peuvent souvent être déformées et décalées par rapport aux emplacements réels d'objets existants.

L'imagerie et OSM

Comme couche de fond au sein de nos éditeurs, nous pouvons utiliser Bing, IRS, Landsat et quelques autres. Tous peuvent être utilisées pour la cartographie, mais chacun a son propre décalage.

Pourquoi l'imagerie a t-elle un décalage? Une fois que la photographie est faite, des logiciels spécifiques sont utilisés pour calculer la position de chaque coin de la photo. Des images de haute résolution autorisent un calcul plus précis. Mais il y a généralement des milliers de photos et la surface de la Terre n'est pas un ellipsoïde parfait. Les fournisseurs d'imagerie ne peuvent pas vérifier la précision de chaque photo, et ainsi les coordonnées deviennent décalées par rapport à la réalité. C'est pourquoi dans le meilleur des cas, l'imagerie n'est décalée que de 1 ou 2 mètres, mais elle peut parfois l'être de plusieurs centaines de mètres. Dans les régions montagneuses ou vallonnées, l'imagerie aura souvent une distorsion non linéaire.

Malheureusement les traces GPS peuvent également souffrir de distorsions, à cause des réflexions des signaux radio sur les bâtiments proches, des conditions météorologiques et atmosphériques, ou tout simplement de la qualité du matériel utilisé. Le résultat est que les traces GPS vont fréquemment avoir également un décalage. Cela peut s'arranger, ou s'empirer, au cours de la durée de la trace. Tous les équipements GPS souffrent de ces problèmes, mais globalement les décalages sont limités à 15 mètres, donc bien qu'il ne soit pas nécessairement meilleur de s'appuyer sur une trace GPS pour un positionnement précis, cela peut être bien meilleur que l'imagerie aérienne dans certaines zones.

En enregistrant plusieurs traces sur plusieurs jours il est possible de moyenner les résultats, et d'identifier les traces GPS les plus erronées. De cette façon nous pouvons espérer parvenir à un placement ultime de l'imagerie dans une zone particulière, mais c'est un processus difficile à accomplir.

Correspondance d'objets

Avant d'ajuster l'imagerie aérienne vous devez choisir certains points de référence "connus", c'est à dire des points avec une position connue avec certitude. Par exemple:

  • Traces GPS. Généralement la meilleure source. Comme expliqué précédemment les traces GPS peuvent être imparfaites et quelques traces peuvent souffrir d'une grande imprécision, en particulier dans les zones urbaines. Occasionnellement, vous pouvez rencontrer des traces qui n'ont pas été enregistrées avec un système de coordonnées compatible avec OSM. Dans ce cas il vaut mieux référencer l'imagerie aérienne en utilisant une zone avec un grand nombre de traces (pour réduire l'erreur moyenne).
  • Décalage connu. Peut être utilisé dans JOSM, où vous pouvez saisir dans l'éditeur la valeur du décalage. Pour certaines zones vous pouvez trouver cette valeur sur un wiki ou sur un forum (par exemple pour la région de Pskov en Russie). Ces valeurs sont souvent notées par des groupes de mappeurs pour faire gagner du temps aux débutants. Mais vous devez prendre en compte que le décalage peut être différent y compris sur une même photo et qu'il peut varier significativement au sein d'une même zone.
  • Objets de la carte. Ils peuvent être utilisés si vous êtes certains, que ces objets ont été correctement placés dès le début, et qu'ils le sont toujours.

Ne vous précipitez pas pour déplacer des objets créés par d'autres ! Assurez-vous que votre décalage est plus précis ou contactez simplement le mappeur. Il est possible qu'il ait utilisé ses propres traces mais qu'il ne les aient pas envoyées sur le serveur. Ne commencez à déplacer des objets sur la carte que si vous êtes absolument certain de la précision de votre décalage.

Faire correspondre l'imagerie en utilisant différents éditeurs

Vous pouvez utiliser différents éditeurs pour modifier les données OSM. Le paramétrage des calques de fond est similaire pour tous les éditeurs. Téléchargez d'abord les données de la carte et les traces GPS. Puis activez le calque de fond et décalez l'imagerie. Explications ci-dessous en fonction de l'éditeur:

Potlatch

Pour télécharger les données GPS autour de la zone de travail utilisez le bouton «Données GPS» pour Potlatch 2. Maintenez enfoncée la touche «espace» et déplacez l'imagerie jusqu'à ce que les traces GPS ou les objets de la carte correspondent.

JOSM

Pour télécharger les traces GPS cochez la case «Données GPS brutes» dans la fenêtre «Téléchargement». Après le téléchargement apparaît un nouveau calque «Données GPX téléchargées». Vous pouvez ensuite ajouter un calque d'imagerie via le menu «Imagerie».

Pour décaler l'imagerie, faites un clic-droit sur le calque, sélectionnez «Nouveau décalage», ou utilisez le bouton pour ajuster l'imagerie dans la barre d'outils: Adjustimg.png

Si vous connaissez les valeurs de décalage vous pouvez les saisir, ou déplacer l'image (au clavier ou à la souris) jusqu'à ce que les traces GPS ou les objets de la carte correspondent. Vous pouvez ensuite mettre en favori ce décalage pour l'utiliser à nouveau plus tard.

Autres exemples: [Images de décalage JOSM].

Merkaartor

Les auteurs n'ont jamais utilisé cet éditeur, mais il est possible de décaler l'imagerie de manière similaire à Potlatch en utilisant la touche «espace».

Une fois que le décalage est fait vous pouvez commencer à éditer, mais gardez à l'esprit d'aller ailleurs qu'à la zone initiale, de continuer à vérifier le décalage et de bouger à nouveau l'imagerie si nécessaire.

Erreur fréquente

Wrong offset ru1.jpg

Il semble que tout est OK sur cette image, et que les routes sont placées correctement, mais jetez un œil à la photo suivante:

Wrong offset ru2.jpg

Sur cette image vous pouvez clairement voir que les routes sont décalées. Le décalage est d'environ 20 mètres. Faites correspondre l'imagerie avec les traces GPS. Puis déplacez les nœuds de toutes les routes et bâtiments en fonction de l'imagerie décalée.

Wrong offset ru3.jpg

Maintenant c'est beaucoup mieux.

Décalage côté serveur

L'idée est d'autoriser les utilisateurs expérimentés à envoyer des décalages sur le serveur pour des corrections globales de l'imagerie.

Cela a déjà été fait pour IRS : http://forum.openstreetmap.org/viewtopic.php?id=6817

Pour Bing c'est en cours: True_Offset_Process.