FR:Recording GPS tracks

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles
العربية Deutsch English français 한국어 italiano Nederlands 日本語 polski русский

De grandes quantités de données brutes sont nécessaires pour être capable de produire une bonne carte. Une source principale de données est constituée par la collecte de traces enregistrées à l'aide de récepteurs GPS.

Pour enregistrer de telles traces, il vous faut un récepteur GPS doté de cette fonction ; un récepteur spécialisé, un PDA ou un téléphone mobile feront l'affaire. Voir les tests de GPS et le guide du matériel pour plus d'information. Il vous faudra aussi transférer les traces sur votre ordinateur, typiquement par liaison USB ou Bluetooth sur les appareils récents.

Ces traces sont utiles même si vous ne prévoyez pas d'éditer la carte vous-même. Des personnes sans GPS feront cela si vous ne le faites pas. Les traces de routes ayant déjà été cartographiées sont aussi utiles : elles permettent de valider le véritable tracé de la route en fournissant davantage de points de mesure.

Réglages préliminaires

  1. Vérifiez que votre GPS a une option "Verrouillé sur route" ou équivalente et assurez-vous qu'elle est désactivée, sinon vous vous retrouverez à enregistrer une copie conforme de la carte chargée dans le GPS. Ce n'est pas seulement une infraction au copyright (à moins que la carte ne soit dérivée d'OpenStreetMap), mais aussi potentiellement moins précis que ce que vous pourriez enregistrer. Sur les appareils Garmin, cela se trouve sur la première page de configuration de la carte ou dans la section Définition d'itinéraire (options de routage).
  2. Réglez la fréquence d'enregistrement sur la plus haute valeur possible selon la capacité mémoire de votre appareil, la longueur prévue de votre trace et votre vitesse de déplacement. Si possible, fixez-là à "un point par seconde". Comme valeur de départ, utilisez "un point par seconde" en voiture, "un point toutes les 2 secondes" à vélo ou en courant, "un point toutes les 4 secondes" en marchant.
  3. Si vous souhaitez vous-même mettre la carte OSM à jour, prenez de quoi noter les détails à cartographier que vous rencontrerez sur votre trajet (carnet, dictaphone, caméra ou appareil photo...). Un logiciel comme JOSM permet de synchroniser vos enregistrements avec votre trace, par exemple en plaçant vos photos sur la carte là où vous les avez prises.

Enregistrer la trace

Allez marcher, faire du vélo ou faire un tour en voiture (ou attendez votre prochain déplacement).

  1. prenez votre GPS
  2. allumez votre GPS au point de départ du trajet que vous voulez enregistrer
  3. attendez que votre récepteur dispose d'une bonne réception, c'est à dire qu'il capte autant de satellites que possible (voir ci-dessous pour les détails techniques)
  4. effacez toute trace préalablement enregistrée, surtout si l'étape précédente a conduit à l'enregistrement de points aberrants
  5. si nécessaire, activez l'enregistrement sur votre récepteur
  6. si vous souhaitez éditer la carte, notez les noms de rues et tous les éléments importants (à moins que vous ne les connaissiez déjà, vous ne devez pas les relever à partir d'une carte, ce serait une violation de copyright)
  7. enregistrez votre trace en parcourant n'importe quel élément linéaire intéressant pour OpenStreetMap : rivières et canaux, pistes piétonnières ou cyclables, voies ferrées, etc... Enregistrez également des points d'intérêt et des informations sur des zones, collectez ces informations lors de vos trajets dès que possible
  8. si votre appareil le permet, vous pouvez aussi enregistrer des waypoints (pour marquer les rond-points, églises, débuts et fins de ponts...)

Téléverser les traces

Pour téléverser vos traces, elle doivent être au format GPX sur votre ordinateur; vous pouvez avoir à les convertir. Vous pouvez aussi vouloir les éditer. Alors vous pouvez les téléverser. Il y a quelques options à choisir pour permettre à d'autres personnes de voir ou non vos traces; voir la page sur la visibilité des traces.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez contribuer davantage que "seulement" ajouter des traces (ce qui est déjà beaucoup), convertissez-les en chemins sur la carte. Voir le Guide du Débutant pour plus de détails.

D'autres moyens pour obtenir de l'information sont décrits sur la page techniques de cartographie.

FAQ

Voir la page dédiée.

Notes sur la réception GPS

Dans les véhicules

Si vous prévoyez d'enregistrer une trace à bord d'un véhicule, obtenez une (très) bonne réception avant d'y entrer. C'est particulièrement vrai pour les trains récents, dans lesquels vous pourriez bien ne pas l'avoir autrement.

Comment savoir que la réception est bonne ?

Une position 3D n'est pas un critère de qualité suffisant. Le PDOP est un indicateur de la précision de la mesure GPS (dilution de la précision de positionnement). S'il est supérieur à 6 vous pouvez considérer que vous n'avez pas une bonne précision. Au-dessous de 4, c'est suffisant pour une trace OSM. À moins de 2 vous avez une très bonne position. La qualité de DOP dépend de la capacité du GPS à corriger le signal des satellites. Vous pouvez avoir un bon DOP avec une position 2D.

Pour plus d'information, voir aussi :