WikiProject France/Repères Géodésiques

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Repères géodésiques et de nivellement (France)

Contexte

Dans le cadre de ses missions de service public, l'IGN assure la maintenance des bornes géodésiques et des repères de nivellement sur l'ensemble du territoire français. Il est aussi chargé de la diffusion des informations sur ces repères. Cette dernière tâche est réalisée par la publication des fiches signalétiques de géodésie et de nivellement visibles ici.

Ces données sont sans doute les plus précises disponibles pour le territoire français, et pourront être utilisées pour recaler les autres. Sur le terrain, un repère de nivellement peut aussi permettre d'évaluer l'erreur d'altitude commise par un récepteur GPS.

Utilisation OSM

Import dans OSM

Deux sources d'import étaient possibles:

  1. le site web IGN Géodésie, qui fournit des fiches html avec éventuellement photos et croquis (exemples site géodésique, et repère nivellement)
  2. le serveur ftp (ftp://arethuse.ign.fr/pub/Serv_BDG/) ne semble plus accessible. Il fournissait des fiches pdf téléchargeables en masse et groupées par feuilles au 1:50.000, moins riches en information.

C'est le site web qui a été retenu. Frédéric Rodrigo a effectué une première extraction (juin 2009) depuis le site web pour fournir un ensemble de fichiers csv. Ceci inclut la France métropolitaine, les DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion) et une COM (St-Barthélémy et St-Martin). N'ont pas été extraits les autres COM (St-Pierre-et-Miquelon et Mayotte) et les TAAF (Kerguelen, Crozet, Saint-Paul, Amsterdam et Europa). À partir de cette extraction, Éric Sibert a fait une conversion vers le format OSM et a réalisé l'import le 20 mars 2010. Les points RGP n'ont pas été pris en compte dans ce processus. À l'inverse, les repères signalés comme détruits par l'IGN ont été importés. Après l'import, un contrôle manuel a été effectué pour supprimer les doublons avec les points déjà existants avant (<10).

Permanence des repères

L'intérêt d'un repère géodésique ou de nivellement est d'être référencé avec des coordonnées extrêmement précises par l'IGN. Il doit donc être importé de façon indépendante de tout support, les données pour définir le support étant moins précises dans la grande majorité des cas. Le positionnement du support (donc des données issues du cadastre) pourra être affiné à partir de ce point, mais non l'inverse.

De même, une fois importés ces points ne doivent pas être déplacés par les contributeurs. Dans l'état actuel, OSM ne permet pas de protéger un point. Il faudra donc prévoir un robot de surveillance, qui corrigera les altérations éventuelles, à partir d'une base de données externe.

Comme pour les coordonnées, les autres données associées au repère ne doivent pas être modifiées. La surcharge peut par contre est envisagée pour les objets ponctuels. La surcharge consiste à rajouter au point de nouveaux champs en plus de ceux existants suite à l'import. Un objet ponctuel est considéré comme ponctuel si sa seule représentation possible est un point et non un chemin. Un sommet de montagne est un objet ponctuel. On peut rajouter les informations correspondantes sur le point du repère géodésique. Par exemple, un bâtiment peut être représenté à l'aide d'un chemin. Ce n'est pas un objet ponctuel. Il ne faut pas rajouter d'informations concernant le bâtiment qui supporte le repère sur le point du repère. En résumé, la pointe du clocher est un repère géodésique. Il ne faut pas mettre dans le repère d'informations sur l'église.

Par ailleurs, tous les objets ponctuels ne peuvent pas être indiqués en surcharge du repère, du fait du tag ele sur celui-ci, sauf si le repère en question est à la base de l'objet à cartographier. En effet, si le support du repère est un pylône électrique, l'altitude indiquée est celle du repère et non celle de la base du pylone. En surchargeant le point, on induirait un doute sur l'objet sur lequel porte l'élévation, le repère (pratique pour les repères), ou la base du pylône (pratique habituelle d'OSM). Dans ce genre de cas, un nouveau point devra être créé aux mêmes coordonnées avec une altitude différente (ou pas d'altitude) pour le support du repère.

Repères de nivellement

Repère de nivellement

Il existe environ 450000 repères de nivellement NGF (Nivellement général de la France) sur le territoire. Un repère est matérialisé par un plot métallique encastré dans une surface verticale dure liée au sol (rocher, bâtiment, pont...). Différents types existent, le plus courant étant un plot cylindrique d'axe horizontal, d'environ 8 cm de diamètre. Les repères de nivellement sont très précis en altitude (~mm) mais approximatifs en horizontale (~10 m). Historiquement, leur altitude a été déterminé par cheminement depuis le bord de la mer au niveau à bulle, en suivant les voies de communication.

Proposition pour le balisage (en discussion) :

  • man_made=survey_point
  • ref=matricule du point, p. ex. R'.C.O3-127, R'V'-213
  • name=libellé du repère,
  • ele=altitude telle que fournie par la fiche (NGF-IGN 1969, altitude normale),
  • description=* Description du repère tel que sur la fiche IGN (après correction des accents),
  • url=lien vers la fiche IGN,
  • network=NGF-i (i=1 à 6) pour les ordres de précision,
  • source=© IGN 2010 dans le cadre de la cartographie réglementaire,

Repères géodésiques

L'IGN a défini environ 80000 sites géodésiques, chacun étant constitué d'un ou plusieurs repères. Les sites géodésiques forment le réseau NTF (Nouvelle triangulation de la France), qui a été remplacé en 1993 par RGF93 (Réseau géodésique français).

Quand le site comporte plusieurs points, le point principal est soit une borne de granit cubique enchâssée dans le sol et gravé d'une croix, soit un élément préexistant visible de loin (clocher, tour, château d'eau...), dont un élément a été repéré très précisément par l'IGN (p. ex. le centre de la croix surmontant le clocher). Les repères géodésiques sont très précis en coordonnées horizontales (~5 cm) et approximatifs en altitude. Historiquement, ils ont été déterminés par triangulation depuis un observatoire (à Paris pour la France).

Balisage d'un repère retenu pour l'importation :

Pour le moment, rien n'est prévu pour tagger les repères détruits afin qu'ils n'apparaissent pas dans les rendus. Ils ont été conservé dans le processus d'importation par soucis de simplification et parce qu'ils peuvent être utiles au tracé (des sommets de montagne par exemple).

Balisage d'un site (comportant un ou plusieurs repère(s)) :

  • Relation
  • type=site
  • site=geodesic
  • ref=numéro du site, p. ex. 0409701
  • name=* Nom du site, p. ex. L'ABERGEMENT-CLEMENCIAT I
  • note=* Nom du lieu-dit, p. ex. le Moulin
  • url=* Lien vers la fiche site géodésique,
  • network=*, Réseau géodésique, cf infra
  • source=©IGN 2010 dans le cadre de la cartographie réglementaire,

Les différents types de sites géodésiques sont marqués par la balise network=*. Ce sont, par ordre de précision décroissante :

  • RGP Réseau GPS Permanent (non importé)
  • RRF Réseau de Référence Français (~20 points)
  • RBF Réseau de base français (~1021 points)
  • NTF-1 : 724 sites
  • NTF-2 : 4581 sites
  • NTF-3 : 8370 sites
  • NTF-4 : 36507 sites
  • NTF-5 : 12303 sites
  • NTF-6 : 8894 sites

(effectif calculé sur l'extraction OSM effectuée par Éric Sibert)

Les principaux supports peuvent être balisés par :

Statistiques calculées sur les extractions de Frédéric Rodrigo :

  • 73139 sites
  • 141182 repères (dont 8967 détruits)
# sites  # points
1 21
1 20
1 15
3 14
3 13
6 12
10 11
15 10
25 9
87 8
199 7
554 6
1576 5
4631 4
11248 3
20333 2
34261 1

Conversion des coordonnées

Outils et extractions disponibles

Pour référencer les scripts et les données extraites disponibles pour les tests :

Références discussions


Autorisation

Nous avons interrogé l'IGN sur l'utilisation de ces données dans OSM. Voici la réponse d'Hervé Le Men faite le 11 juin 2009

See subpage Autorisation

Corrections orthographiques avant import

Les fichiers de l'IGN ne contiennent pas toujours d'accent dans les différents textes. La liste des corrections (en sous-page) a permis d'alimenter le programme de conversion csv->osm en ajoutant les accents aux noms des sites, des lieux-dits des sites, des désignations des repères et des remarques des repères.


See subpage Accents

Accents

Merci d'ajouter dans la liste en sous-page les corrections à apporter. Éditer la sous-page.

Attention : la recherche des corrections s'effectue sur n'importe quelle fraction de mot. Ainsi, si la séquence à remplacer fait partie d'un mot plus long, elle sera remplacé à l'intérieur du mot. Exemple : cimente/cimenté agira aussi sur cimenterie -> cimentérie, ce qui doit être évité. Pour limiter ces problèmes, certains mots sont précédés et/ou suivis d'un espace dans la liste ci-dessous. Merci de ne pas les supprimer.

Cas non inclus

  • centre -> centre ou centré?
  • Grave -> Gravé ou La Grave (village)
  • casse -> cassé (3 cas) ou "le Moulin de cassepot"

Modifications des données

Tags : Corrigé

Ce tableau permet de conserver les corrections apportées à la base de donnée et relatives aux tags des repères géodésiques.

id correction tag ancienne valeur nouvelle valeur
670008599 orthographe Châteauu
670073854 orthographe Châteauu
670135811
670135812
orthographe Châteauu description Châteauu d'eau ancien : Repère en bronze scellé dans la face supérieure de la cuve - Point vu en place en 1974 Château d'eau ancien : Repère en bronze scellé dans la face supérieure de la cuve - Point vu en place en 1974
670135813 orthographe Châteauu description Châteauu d'eau ancien : Axe et sommet - Point vu en place en 2003 Château d'eau ancien : Axe et sommet - Point vu en place en 2003
670167028 orthographe Châteauu
670541142 orthographe Châteauu
670541149 orthographe Châteauu
670604515 orthographe Châteauu
670610247 orthographe Châteauu

Topologie : Points mal situés

Ce tableau permet de conserver les corrections apportées au positionnement des repères géodésiques.

id ref coordonnées observation description action entreprise
670154147 4523401 - D 47,6614184, -5,1558517 théoriquement dans le site Orléans I. Mais pratiquement au large de Concarneau Cathédrale : Tour Sud : Terrasse : Tube encastré - Point vu en place en 1984
...

Supprimés

Ce tableau recense les repères géodésiques supprimés de OSM.

id description justification
670631929
Relation 529360 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
Château d'eau : Trou d'homme centre : Axe et sommet - Point constaté détruit en 2008 Supprimé car château d'eau détruit.
670633064
Relation 529501 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
Château d'eau : Ormesson sur Marne : Axe et sommet - Point constaté détruit en 2006 Supprimé car château d'eau détruit.
670515624
Relation 513367 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 6806305 - B
Immeuble : Toit : Plaquette plastique collée sur la cage d'ascenseur - Point vu en place en 1978 Supprimé car immeuble détruit en Août 2011.
670515625
Relation 513367 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 6806305 - C
Immeuble : Cheminée d'aération : Repère bronze P.M. - Point vu en place en 1978 Supprimé car immeuble détruit en Août 2011.
670515626
Relation 513367 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 6806305 - D
Antenne tele : Axe du Mât - Point vu en place en 2004 Supprimé car immeuble détruit en Août 2011.
670515508
Relation 513333 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 6803202 - B
Puits de mine : Tour : Plate-forme supérieure : Paratonnerre : Axe et sommet - Point vu en place en 1978 Supprimé car le puits de mine a été détruit le 24 avril 2003 : http://www.mdpa.fr/l-abattage-des-chevalements.html
670069900
Relation 483058 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 31555 - C
Usine : Cheminée (au Sud d'un groupe de deux) : Axe et sommet - Point vu en place en 1980 Supprimé car tour détruite après l'explosion de l'usine AZF en 2001.
670009223
Relation 470974 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 1802801 - F
Borne en granit gravée IGN - Point constaté détruit en 2001 Point constaté détruit en 2001 : http://http://geodesie.ign.fr/fiches/
670009291
Relation 471001 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 1803305 - B
Immeuble : paratonnerre : axe - Point vu en place en 2001 Immeuble démoli en 2005 : http://www.ville-bourges.fr/urbanisme/eiffel-demolition.php/
670009292
Relation 471001 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 1803305 - C
Immeuble : cheminée nord : angle N.O. - Point vu en place en 2001 Immeuble démoli en 2005 : http://www.ville-bourges.fr/urbanisme/eiffel-demolition.php/
670069902
Relation 483060 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 31555 - E
Château d'eau : Axe au sommet - Point vu en place en 2002 Supprimé car château d'eau détruit.
670137555
Relation 486919 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 3601901 - B
Clocher : Toit : Axe et sommet - Point constaté détruit en 2001 Point constaté détruit en 2001 : http://http://geodesie.ign.fr/fiches/
670137556
Relation 486919 (XML, Potlatch2, iD, JOSM, history, analyze, manage, gpx)
ref 3601901 - C
Clocher : Croix : Centre - Point constaté détruit en 2001 Point constaté détruit en 2001 : http://http://geodesie.ign.fr/fiches/

Maintenance

Les points ne devant pas être déplacés et OSM n'offrant pas de mécanisme de protection, il convient de mettre en place un système de contrôle périodique des points à l'aide d'un robot. Ceci conduit à une seconde difficulté, à savoir ce qui doit être conservé de l'import et ce qui peut être modifié. Comme exemple pratique, un contributeur pourrait constater qu'un repère est détruit alors que ce n'est pas indiqué dans la fiche IGN d'origine. Ceci a typiquement sa place dans le champ description mais risque d'être écrasé lors du prochain passage du robot de contrôle.

Une autre difficulté provient des robots de contrôle actuels de la base en général. Dans certains cas, ils détectent certains points superposés comme étant des doublons, ce qui n'est pas le cas (exemple : la carte Duplicate Nodes de Matt). Un exemple typique sont les clochers avec un point au sommet du toit et l'autre sur la croix le surmontant (voir ici). Il y a un risque de guerre d'édition par robots interposés.