FR:Cave

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles — Cave
· Afrikaans · Alemannisch · aragonés · asturianu · azərbaycanca · Bahasa Indonesia · Bahasa Melayu · Bân-lâm-gú · Basa Jawa · Baso Minangkabau · bosanski · brezhoneg · català · čeština · dansk · Deutsch · eesti · English · español · Esperanto · estremeñu · euskara · français · Frysk · Gaeilge · Gàidhlig · galego · Hausa · hrvatski · Igbo · interlingua · Interlingue · isiXhosa · isiZulu · íslenska · italiano · Kiswahili · Kreyòl ayisyen · kréyòl gwadloupéyen · Kurdî · latviešu · Lëtzebuergesch · lietuvių · magyar · Malagasy · Malti · Nederlands · Nedersaksies · norsk bokmål · norsk nynorsk · occitan · Oromoo · oʻzbekcha/ўзбекча · Plattdüütsch · polski · português · português do Brasil · română · shqip · slovenčina · slovenščina · Soomaaliga · suomi · svenska · Tiếng Việt · Türkçe · Vahcuengh · vèneto · Wolof · Yorùbá · Zazaki · српски / srpski · беларуская · български · қазақша · македонски · монгол · русский · тоҷикӣ · українська · Ελληνικά · Հայերեն · ქართული · नेपाली · मराठी · हिन्दी · অসমীয়া · বাংলা · ਪੰਜਾਬੀ · ગુજરાતી · ଓଡ଼ିଆ · தமிழ் · తెలుగు · ಕನ್ನಡ · മലയാളം · සිංහල · ไทย · မြန်မာဘာသာ · ລາວ · ភាសាខ្មែរ · ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ · አማርኛ · 한국어 · 日本語 · 中文(简体)‎ · 吴语 · 粵語 · 中文(繁體)‎ · ייִדיש · עברית · اردو · العربية · پښتو · سنڌي · فارسی · ދިވެހިބަސް

Cave (en anglais), ou Höhlen (en allemand), se traduisent généralement par grotte en français.

Snake head Baar.jpg

En géomorphologie, une grotte est une cavité souterraine naturelle comportant au moins une partie horizontale accessible ; ce qui la distingue d'un aven, d'un gouffre, d'un abîme, etc.

La première édition du Dictionnaire de l'Académie française (1694) précise qu'elle peut être « naturelle ou faite par artifice ».

Une grotte peut se former dans des structures minérales solubles par l'wikipedia:fr:eau : principalement les roches carbonatées (cavités wikipedia:fr:karstiques) ainsi que le gypse et l'anhydrite, voire le sel gemme, le grès et la quartzite, le gneiss et le granite, le basalte et certains conglomérats (cavités pseudokarstiques).

Pour en savoir plus, voir la section "Notes et références" qui indique les principales sources de cet article.

Spéléologie

Spéléologues dans une cavité souterraine.
Spéléologue à l'entrée d'une grotte.

La spéléologie (du grec ancien spelaion « grotte » et logos « raison, science »)[1] est l'activité qui consiste à repérer, explorer, étudier, cartographier et visiter les cavités souterraines, puis à partager ses connaissances. Celui qui pratique ainsi est appelé un spéléologue.

La spéléologie est donc une activité à multiples facettes : scientifique, sportive, technique, contemplative. Elle se pratique principalement dans les régions karstiques. Cependant les spéléologues s'intéressent aussi aux cavités tectoniques, volcaniques (tunnels de lave), glaciaires et anthropiques (carrières souterraines, habitats troglodytes, souterrains...).

Contrairement à l'acception anglo-saxonne du mot « speleology » qui désigne des activités principalement scientifiques, la spéléologie au sens francophone recouvre aussi bien les activités sportives, de loisir, voire de tourisme que les activités scientifiques et d'exploration.

Cependant certains puristes préfèrent employer le terme de « spéléiste », voire celui de « touriste », pour désigner les seuls adeptes du sport (« caving » ou « spelunking » en anglais), ou du loisir.

Plus récemment, les visites à tendance sportive de cavités pas ou peu aménagées, organisées à but lucratif, sont désignées par les mots anglais trekking ou safari, par analogie avec la randonnée ou la chasse.

La spéléologie se pratique également en milieu aquatique. Lorsqu'il est totalement immergé, le spéléologue est alors appelé « spéléoplongeur » ou « spéléonaute ».

Il n'est pas indispensable de pénétrer sous terre pour apporter une contribution utile à la spéléologie, dans ses aspects scientifiques, sportifs, techniques ou associatifs. Ainsi, la descente de canyon relève de techniques et d'activités proches de la spéléologie. La Fédération française de spéléologie compte d'ailleurs de plus en plus d'adeptes de la descente de canyon. Les entraînements se pratiquent également dans des structures artificielles (parfois indoor) reconstituant le milieu.

Par contre, les adeptes de la grimpe d'arbres et les randonneurs en milieu karstique ne sont pas considérés comme spéléologues.

Pour des renseignements concernant la spéléologie en tant que sport, consulter techniques spéléologiques.


Symbolisation dans OSM

Entrée d'une grotte

Pour l'instant, le principal "tag" (symbole) indiquant l'entrée d'une grotte, sur la cartographie OSM est le suivant.

Cavedot.svg

natural=cave_entrance
+ name=*
+ opening_hours=*   (seasonal, day of the week, time)
+ fee=##

Chemin passant dans une grotte

Mf way.png S'il existe un passage à pied au travers de la grotte, vous pouvez utiliser le symbole représentant un tunnel (il n'apparaît pas sous Mapnik ni sous Osmarender).

Quelques idées

+ cave:access=*      (yes|no|key|permissive|…)
+ cave:fee=*      
+ cave:passage=*     (yes|no|horse|expert_only|…)
+ cave:equipment=*   (none|light|helmet|climbing_gear)
+ cave:features=*    (stalactites|cave-paintings|corpses|…)
+ cave:depth=###     (maximum depth)
+ cave:length=####   (measured total entire length)

Ensemble d'icones possibles

Liste de cavités

Notes et références

Cet article OSM est issu des articles suivant de l'encyclopédie Wikipédia en français :

  1. Ce terme fut créé en 1890 par le préhistorien Émile Rivière

Voir aussi