FR:Flash Map Mob

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search
Langues disponibles — Flash Map Mob
Afrikaans Alemannisch aragonés asturianu azərbaycanca Bahasa Indonesia Bahasa Melayu Bân-lâm-gú Basa Jawa Baso Minangkabau bosanski brezhoneg català čeština dansk Deutsch eesti English español Esperanto estremeñu euskara français Frysk Gaeilge Gàidhlig galego Hausa hrvatski Igbo interlingua Interlingue isiXhosa isiZulu íslenska italiano Kiswahili Kreyòl ayisyen kréyòl gwadloupéyen kurdî latviešu Lëtzebuergesch lietuvių magyar Malagasy Malti Nederlands Nedersaksies norsk norsk nynorsk occitan Oromoo oʻzbekcha/ўзбекча Plattdüütsch polski português română shqip slovenčina slovenščina Soomaaliga suomi svenska Tiếng Việt Türkçe Vahcuengh vèneto Wolof Yorùbá Zazaki српски / srpski беларуская български қазақша македонски монгол русский тоҷикӣ українська Ελληνικά Հայերեն ქართული नेपाली मराठी हिन्दी অসমীয়া বাংলা ਪੰਜਾਬੀ ગુજરાતી ଓଡ଼ିଆ தமிழ் తెలుగు ಕನ್ನಡ മലയാളം සිංහල ไทย မြန်မာဘာသာ ລາວ ភាសាខ្មែរ ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ አማርኛ 한국어 日本語 中文(简体)‎ 吴语 粵語 中文(繁體)‎ ייִדיש עברית اردو العربية پښتو سنڌي فارسی ދިވެހިބަސް

Un format "light" de cartopartie a été réalisé à Salt Lake City[1], avec quatre points importants :

  • un format court (1h maxi) ;
  • un espace limité ;
  • une contribution immédiate à OSM (utilisation d’applications qui communiquent directement avec OSM) ;
  • une coordination locale légère et limitée à "On se retrouve dans tel café"….

Organisation

Avant

Les prérequis pour ce genre d’action :

  • pour les organisateurs :
    • trouver un lieu de rendez-vous ;
    • diffuser l’information de l’événement ;
    • préparer une page web avec une synthèse des tags dont on pourrait avoir besoin (exemple)(dans l’idéal une extraction et reformatage automatique du contenu du wiki) ;
    • aller faire de la sensibilisation auprès des commerçants, habitants et acteurs du lieu pour qu’ils connaissent le projet, accueillent cette initiative avec enthousiasme et même y participent (participer à l’action ou ajouter/mettre à jour les données les concernant).
  • pour les participants :
    • un smartphone ou une tablette ;
    • un logiciel de contribution directe à OSM (par ex. Pushpin, Vespucci ou OSMAnd) ;
    • un compte OSM (#todo: voir s’il est préférable de créer un token comme dans JOSM).

Après

Pour aller plus loin et former les gens à faire de la qualité, on pourrait alterner ça avec des ateliers de présentation.

Il serait intéressant de faire aussi un debriefing collégial à la fin de la cartopartie, autour d’un verre et du résultat des données :

  • affichage sur une carte des éléments modifiés ;
  • avant-après avec les icônes de nouveaux services (au sens large) ajoutés ;
  • avant-après des horaires d’ouverture des commerces/services publics/bâtiments (exemple d’affichage des horaires d’ouverture).

Pour les personnes intéressées, on pourrait aussi faire un point sur la qualité/une revue des contributions. Les outils nécessaires à ça sont :

  • une requête Overpass API pour rechercher tous les changesets réalisés sur le lieu et pendant l’événement ;
  • un affichage des erreurs (osmose) éventuellement ajoutés pendant la cartopartie ; nécessite donc de pouvoir dire à osmose de ne signaler que les problèmes apparus sur le lieu et pendant l’événement ;
  • idem avec BANO ?

Sources et références

  1. The Flash Map Mob, journal de mvexel du 12 September 2015.