User:FR:Severin.menard

From OpenStreetMap Wiki
Jump to navigation Jump to search

A propos de moi

Babel
fr Cet utilisateur a le français comme langue maternelle.
en-3 This user is able to contribute with an advanced level of English.
pt-3 Este usuário/utilizador pode contribuir com um nível avançado de Português.
es-2 Este usuario puede contribuir con un nivel intermedio de español.
it-1 Questo utente può contribuire con un italiano di livello semplice.

Je suis titulaire de diplômes universitaires en géographie, histoire, SIG et préhistoire/archéologie. J'ai travaillé pendant huit ans comme expert en SIG et cartographie pour les collectivités locales françaises avant de devenir indépendant, puis à partir de début 2010 un humanitaire, travaillant dans les mêmes domaines. Avant le Covid-19, je vivais entre le Brésil, la France et l'Afrique.

Ma page d'utilisateur est ici, mon journal et mon profil de contributeur .

Mes antécédents

Dès ma première expérience professionnelle, j'ai eu l'occasion de travailler en tant que responsable des opérations de recensement et des données de recensement, de commander des orthophotos, de lancer des appels d'offres pour choisir une application de cartographie web, de concevoir une sub-cadastre scale urban landuse, de géocoder à l'échelle des bâtiments, de poursuivre et de géoréférencer de vieilles photos aériennes, etc. J'ai également appris comment les informations géographiques sont traitées et manipulées par le gouvernement et les autorités, et j'ai pu mesurer les contraintes et les limites des données non ouvertes, limitant les possibilités d'analyse et de recoupement des données.

J'ai toujours étudié en même temps : j'ai fait des recherches sur la géographie de la construction automobile, j'ai appris la télédétection pendant un an et j'ai également commencé un cours complet de préhistoire, ce qui m'a permis de participer à des fouilles ou des analyses de terrain en Syrie, en France et en Grèce. Même là, mon travail ne se base pas seulement sur l'analyse technique des vestiges archéologiques (outils en pierre, tessons de poterie...), mais aussi sur l'analyse spatiale et statistique.

Mes premières expériences en tant qu'humanitaire

J'ai décidé de vivre au Brésil depuis 2008 et je suis ensuite devenue indépendant dans le domaine des SIG. Je suis entré dans l'humanitaire lorsque le tremblement de terre a frappé Haïti le 12 janvier 2010, où certaines personnes que je connaissais étaient impliquées. J'ai rejoint les contributeurs OSM qui ont créé la carte de base des zones touchées qui serait alors utilisée par tous les intervenants. En même temps, j'ai postulé pour les postes SIG qui étaient nécessaires sur le terrain, et j'ai été choisi pour travailler dans l'unité de gestion de l'information de UNOCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU) entre février et avril. J'ai eu l'occasion d'être là lorsque les gens de ce qui allait devenir HOT sont arrivés dans le pays et j'ai essayé de faciliter leur plaidoyer du mieux que j'ai pu. J'ai ensuite travaillé pour PAHO (Organisation panaméricaine de la santé) en Haïti, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) au Pakistan pendant les inondations massives qui ont eu lieu à partir de la mi-2010.

Ma participation antérieure à HOT

Si j'ai fait de mon mieux au cours de ces expériences de terrain qui ont élargi mes capacités, je me suis également sentie frustré, d'une certaine manière, par les limites que les objectifs de cartographie de ces agences pouvaient avoir, ainsi que par le peu de renforcement des capacités locales. C'est pourquoi j'ai été heureux d'être contacté par HOT (qui était devenu une ONG américaine entre-temps) afin d'assurer une mission sur le terrain pour les cartographes haïtiens travaillant pour l'OIM (Organisation Internationale des Migrations), à la fois pour superviser leur collecte de données humanitaires utiles et ouvertes et pour améliorer leurs compétences, qui sont pour moi deux axes majeurs à soutenir massivement. Par la suite, j'ai continué à travailler au sein du projet HOT en tant que volontaire, en tant que chef de projet sur plusieurs actions de terrain dans différents contextes et également en tant que membre du conseil d'administration (2014-2016). J'ai quitté HOT US Inc en mai 2016 en raison d'un désaccord total avec l'éthique, la gouvernance et la stratégie adoptées par la majorité du conseil d'administration de l'organisation au cours des trois dernières années.

Mon implication dans OpenStreetMap depuis 2014

J’ai poursuivi mes activités professionnelles ancrées à travers un collectif de travail d’abord informel qui s’est choisi pour nom Les Libres Géographes et est devenu une association basée en France au printemps 2017. À travers ce collectif, lors d’activités volontaires ou rémunérées, j’ai notamment œuvré à faire connaître et diffuser le projet OpenStreetMap, tant dans ses dimensions techniques que de gouvernance, dans de nombreux pays en développement de l’espace francophone, avec pour but l’émergence de collectifs OSM autonomes, à la fois localement et dans une dimension francophone au-delà des frontières. J’ai cofondé l’association Projet Espace OSM Francophone, qui vise à appuyer ces collectifs, à travers des actions bénévoles. J'ai rejoint en mars 2021 l'équipe Crowdsourcing de l'Initiative Unite Maps. J’ai cherché à partager mes expériences lors des SotM Monde, Afrique et France. Par ailleurs, je prends plaisir à cartographier chaque jour ou presque dans OSM.