FR:Key:ref:FR:gdo

From OpenStreetMap Wiki
Jump to navigation Jump to search
Public-images-osm logo.svg ref:FR:gdo
French ref gdo plate.png
Description
Codification du patrimoine des réseaux de distribution électrique et gaz français Edit or translate this description.
Groupe: Properties
Utilisé pour ces éléments
peut être utilisé sur des nœudsne devrait pas être utilisé sur des cheminspeut être utilisé sur des zonesne devrait pas être utilisé sur des relations
Combinaisons utiles
Wikidata
Statut : de fait

Le Guide Des Ouvrages (GDO) était un outil, utilisé par EDF, ERDF enfin Enedis et GRDF, de gestion du patrimoine des réseaux de distribution français d'énergie électrique (sur 95% du territoire) et gaz.
Il a introduit un ensemble de codifications permettant d'identifier nationalement les infrastructures exploitées par Enedis et GRDF uniquement (ne pas essayer de traduire celle des régies ou ELD sous ce format).
Certaines de ces références sont visibles depuis la voie publique et peuvent présenter un intérêt dans OSM. Au titre des croisements de données pouvant être fait entre la carte et les jeux de données libérés.
Leur forme est toujours la même et ils sont porteurs de sens : Code INSEE + fonction + numéro d'ordre dans la commune. La fonction est souvent traduite par une ou plusieurs lettres contrastant avec les nombres qui l'encadrent.

Cette page a été construite sur la base d'informations disponibles en ligne. Sa rédaction n'a requis aucun appui des groupes EDF ou Engie. Elle ne prétend pas transcrire le modèle d'information interne des opérateurs mais de proposer un ensemble cohérent et global d'idées permettant un enrichissement indépendant et responsable de la carte par les contributeurs d'OSM.

Chez Enedis, le système a été plus récemment remplacé par Mercator qui semble reprendre ces identifiants de manière transparente.
Présentation de Mercator

Ouvrages électriques

Seuls les ouvrages exploités par Enedis et donc munis de operator=Enedis sont concernés.

Les postes de transformation locaux

French local substation.png

Les postes électriques cabine (dans un local fermé au sol) ou poteau (le transformateur est accroché en haut de poteau), opérés par Enedis assurant la transformation locale de l'énergie en vue de leur distribution aux clients, sont identifiés par un code GDO dont le format est détaillé ci-dessous :

   Code INSEE de la commune + "P" + numéro d'ordre sur 4 chiffres.
Code sur 5 chiffres

Attention :

  • Le numéro d'ordre est au moins sur 4 chiffres. Compléter par des 0 si nécessaire.
  • Un nom d'usage est souvent visible à côté de ce code. Il peut également être relevé en tant que name=* mais ne doit pas être concaténé dans ref:FR:gdo=*.


Exemple : 74010P0001 pour le premier poste Enedis de ce type sur la commune d'Annecy

Indéterminations

Référence gdo incomplète devient ref:FR:gdo=85108P0002 et ref=P2 + name=La Pree
0036 = numéro de poste adjacent

Parfois, seuls 1 à 4 chiffres sont indiqués sur la porte (dans des grandes villes comme Lyon).
Il faut rajouter le code INSEE + "P" pour que la valeur soit correcte.
Les valeurs vues sur le terrain, sans les noms qui sont à reporter dans name=*, peuvent être indiquées en parallèle dans ref=* pour permettre à tout le monde de vérifier la teneur de la modification.


Il est également possible que ce code ne soit pas affiché (ou invisible) sur la porte du poste de transformation en lui-même.
L'information peut tout de même être relevée sur un élément de son environnement direct : des bornes de branchement par exemple comme le montre la photo ci-contre où 0036 est le numéro d'un poste de la commune de Cran-Gevrier. ref:FR:gdo=74093P0036 est donc la valeur correcte. Concernant cette méthode, il peut être utile de vérifier qu'une trace de travaux reliant le coffret au poste en question pour s'assurer de la validité de la valeur.

74177P0017 comme valeur correcte. Attention au 0 manquant

Lorsque les postes sont alimentés par une ligne aérienne, le code est parfois indiqué sur le poteau support de la remontée aéro-souterraine, comme le montre l'illustration à droite. Ici, le nom du poste, indiqué à la fois sur son coffret et sur le poteau permet d'être sur de la relation entre les deux.

Signalétique alternative

Il se peut parfois que les codes affichés sur les portes des bâtiments ou des armoires soient ceux d'appareils à l'intérieur du poste. Nous ne verrons pas dans ce cas là la lettre P, mais les codes INSEE et numéros d'ordres doivent être les mêmes.
Les lettres T, R, S sont relatifs aux transformateurs à l'intérieur du poste. Si d’aventure une valeur type 74010T0001 est visible sur la porte, la bonne valeur de ref:FR:gdo est 74010P0001
Sur OpenStreetMap, on utilise systématiquement la lettre P quand il s'agit du bâtiment, de l'armoire ou plus généralement d'un site.

Nettoyage

Certains postes peuvent être décris avec ref=* montrant la référence lue sur le terrain. Il est utile ensuite d'améliorer les choses avec ref:FR:gdo=* si applicable.
Une requête overpass permet d'identifier les postes éligibles :

area["wikidata"="Q212429"]->.france;
(
  node(area.france)["power"="substation"]["ref"][!"ref:FR:gdo"]["operator"~"EDF|Enedis|ERDF"];
  way(area.france)["power"="substation"]["ref"][!"ref:FR:gdo"]["operator"~"EDF|Enedis|ERDF"];
  (._;>;);
);
out meta;

Les organes de coupures HTA

French overhead power switch pole.jpg

Ces dispositifs de sectionnement (des interrupteurs en somme) permettent d'isoler une partie du réseau HTA (20 kV), notamment en amont d'un transformateur. Ils sont également identifiés par un code GDO qui s'exprime sous la forme ci dessous :

   Code INSEE de la commune + "J" + numéro d'ordre sur 4 chiffres.


Attention :

  • Le numéro d'ordre est au moins sur 4 chiffres. Compléter par des 0 si nécessaire.


Exemple : 74010J0001 pour la première jonction Enedis de ce type sur la commune d'Annecy

Indéterminations

French power switch find gdo.jpg

Certains sectionneurs peuvent manquer d'identifiant affiché sur leur support.
Dans des configurations où un transformateur sur poteau se situe non loin et sur la même ligne aérienne sans possibilité de réalimentation par un autre itinéraire, il est possible de déterminer l'identifiant de l’interrupteur depuis le poteau du transformateur.
En effet les consignes d'exploitation peuvent mentionner un identifiant à deux nombres : le code INSEE de la commune et le numéro d'ordre de l'interrupteur à manœuvrer pour se mettre en sécurité.


Exemple : ci-contre, on observe 313-125 sur le poteau du transformateur. Le code GDO à reporter sur l'interrupteur est donc 74313J0125 (la photo a été prise en Haute-Savoie).

Signalétique alternative

Différents codes GDO de sectionneurs

Les identifiants de ces sectionneurs étant reportés sur les poteaux qui les supportent, le formalisme employé n'est parfois pas toujours le même (question de place, d'époque...)
Parfois, seulement 1 à 4 chiffres sont représentés, il est nécessaire de faire précéder le code INSEE de la commune sur laquelle se trouve le poteau suivi de la lettre J pour que le code soit valide, conformément à ce qui est décris ci-dessus.


Exemple : Si seul le nombre 125 est relevé sur le terrain sur un poteau de la commune d'Annecy, 74010J0125 sera la valeur correcte.

Les remontées aéro-souterraines

French power distribution RAS.jpg

Parfois, les poteaux sont l’extrémité de lignes aériennes se poursuivant sous-terre. La transition entre le souterrain et l'aérien est une remontée aéro-souterraine matérialisée par location:transition=yes dans OSM.
Ils sont identifiés par une plaque de signalisation, comme celle visible ci-contre, donnant quelques indications sur l'organisation du réseau à cet endroit.
Les noms des postes extrémités, ici A et B, peuvent être reportés sur les objets OSM de ces postes si l'information venait à manquer sur place tel qu'expliqué plus haut.
La plaque en question donne surtout un code GDO visible sur sa partie supérieur adoptant le formalisme suivant :

   Code INSEE de la commune + "EEM" + numéro d'ordre sur 2 chiffres.

Attention :

  • Le numéro d'ordre est au moins sur 2 chiffres. Compléter par des 0 si nécessaire.


Exemple : 74010EEM01 pour la première remontée aéro-souterraine Enedis sur la commune d'Annecy

Ouvrages gaziers

Seuls les ouvrages exploités par GRDF et donc munis de operator=GRDF sont concernés.
A la différence de l'électricité, les codes GDO de ces ouvrages comportent souvent plusieurs lettres pour désigner la fonction de l'ouvrage.

Postes de détente publics

French gas delivery point.jpg

Les postes de détentes permettent d'abaisser la pression du réseau vers de plus petites mailles qui desservent les abonnés. Ce sont bien souvent des armoires de rue.
Voir man_made=street_cabinet et utility=gas pour plus d'informations.

Elles sont identifiées par un code GDO de la forme

   Code INSEE de la commune + "DP" + numéro d'ordre sur 4 chiffres

Erreurs possibles

Tous les postes gaz exploités par GRDF ne sont pas tous munis d'un code GDO sur le terrain. C'est par exemple le cas des postes de livraison client.
Les identifiants commençant par GI ou numériques simples ne faisant pas figurer le code INSEE de la commune ne sont pas des codes GDO et ne doivent pas figurer en valeur de cette clé. ref=* est plus approprié.

Vannes réseau

Les vannes réseau sont le plus souvent enterrées avec les canalisations mais signalées à l'aide de bornes. Un code GDO peut être lisible sur la borne et il conviendra de le reporter sur la vanne elle-même.
Voir pipeline=valve, marker=* et utility=gas pour plus d'informations.

Il se présente sous la forme :

   Code INSEE de la commune + "ROR" + numéro d'ordre sur 4 chiffres.

Vannes de décompression

French gas valve ground marker.jpg

D'autres vannes servent à la décompression du réseau en cas de maintenance ou d'avarie. Elles sont elles-aussi enterrées et un code GDO est parfois lisible à proximité via l'emploi d'une borne
Voir pipeline=valve, marker=* et utility=gas pour plus d'informations.

Il se présente sous la forme :

   Code INSEE de la commune + "RDD" + numéro d'ordre sur 4 chiffres.


D'autres ouvrages peuvent être concernés. N'hésitez-pas à prendre des photos et les rapporter ici pour compléter la liste des cas déjà connus.