WikiProject Power networks/France

From OpenStreetMap Wiki
Jump to: navigation, search

Ce projet vise à coordonner les efforts de la communauté francophone pour le mapping du réseau électrique français. La plupart des données chiffrées de cet article proviennent de EDF (principal producteur), RTE (réseau national de transport et liens transfrontaliers), ERDF (principal réseau de distribution).

Suivi de l'avancement

Production d'électricité

Depuis l'adoption de la proposition sur les centrales électriques, les installations produisant de l'électricité sont tagguées de la façon suivante :


En France, les entreprises productrices sont:

Énergie nucléaire

Énergie thermique

Énergie hydraulique

Énergies nouvelles

Éolien

  • Les éoliennes sont tagguées individuellement avec generator:source=wind.
  • Il est possible de renseigner le constructeur avec les clés manufacturer=* et manufacturer:type=*.
  • Le raccordement au réseau électrique est géré:
    • Par ERDF pour les sites de puissance inférieure à 12 MW (raccordement sur le réseau HTA 20 kV)
    • Par RTE pour les sites de puissance supérieure à 12 MW (raccordement sur le réseau HTB, de 63 kV à 400 kV).
  • Le suivi des parcs éoliens s'effectue via le WikiProject France/Parcs éoliens.

Énergie solaire

(tableau à compléter, la méthode de conversion : production thermique pour alimenter en pression des turbines de conversion, ou conversion directe photovoltaïque)
Site Département Puissance totale Notes
Pierrefonds Réunion 3,4 MWc
Montendre Charente-Maritime 5,5 MWc
Puyloubier Bouches-du-Rhône 6,5 MWc
Le Gabardan Landes 56,2 MWc + 2 MWc (trackers Exosun)
Sainte-Tulle Alpes-de-Haute-Provence 5,2 MWc
Manosque Alpes-de-Haute-Provence 4,1 MWc
La Roseraye Réunion 10,5 MWc
Mangassaye Réunion 5,1 MWc
Narbonne Aude 7,1 MWc
Thémis Pyrénées Orientales 0,2 MWc
Montesquieu Gironde 0,1 MWc
Avignonet-Lauragais Haute-Garonne MWc

Biomasse

(à compléter)

Géothermie

Site Département Puissance totale Notes
Rittershoffen Bas-Rhin 24 MW


Volumétrie des installations de production

operator=EDF operator=CNR operator=SNET operator=SHEM operator=UEM

Réseau de transport national

En France, le réseau de transport de l'électricité est national et géré par Réseau de transport d'électricité.
RTE n'est présent qu'en France métropolitaine. Dans tous les autres territoires, Corse incluse, c'est EDF qui gère directement les réseaux de transport et de distribution.
Les chiffres donnés dans cette partie proviennent de la carte d'identité du réseau électrique publiées sur le blog insitutionnel de RTE dont le lien est disponible en 3.6.

Liens et niveaux de tension

Lignes aériennes

Les lignes aériennes doivent être représentées à l'aide de Way power=line, plus rarement power=minor_line, la distinction se faisant par les supports de la ligne: s'il s'agit principalement de poteaux du type de ceux supportant les réseaux BT ou téléphoniques en agglomération, il faut utiliser power=minor_line; si la ligne est principalement supportée par des pylônes ou des poteaux bien plus grands que ceux habituellement utilisés en agglomération, il faut utiliser power=line. Il est à noter que cette distinction entre power=line et power=minor_line, quoique majoritairement acceptée, est contestée par certains contributeurs, qui estiment qu'elle devrait reposer sur d'autres critères, la majorité des contestataires penchant vers une distinction distribution/transport. La plupart des contributeurs reconnaissent toutefois la distinction faite par le support qui, bien qu'imparfaite, permet au premier coup d’œil de classer la ligne en power=minor_line ou power=line[1]. En France, il n'y a virtuellement qu'une minorité de lignes 63 kV qui peuvent être modélisées comme power=minor_line, les lignes de tension supérieure n'étant que très rarement, voire jamais, sur de simples poteaux; l'opérateur, toujours RTE en métropole[2], est modélisé par operator=RTE.
L'utilisation de voltage=* est indiquée pour associer la tension de telle ou telle ligne :

  • 46% des lignes correspondent au grand transport et les tensions en jeu sont 400 kV et 225 kV pour une longueur de 48 392 km au 23 décembre 2014;
  • il interconnecte les 54% restant à 150 kV, 90 kV ou 63 kV pour les mailles régionales pour une longueur de 56 591 km au 23 décembre 2014

La tension peut souvent être déduite du nombre d'assiettes des isolateurs; pour plus d'informations, voir la page Wikipédia sur les lignes à haute tension. Attention, certains isolateurs peuvent être dotés de plus d'assiettes que nécessaire, et certains lignes sont dotées d'isolateurs acceptant une tension supérieure à celle effectivement utilisée, et ce sur tout ou partie de la ligne.

Les supports de ces lignes sont presque tous des structures en treillis métalliques; on les représente à l'aide de Node power=tower + operator=RTE. S'il s'agit de poteaux semblables à ceux des réseaux en agglomération, utiliser power=pole.

Lignes souterraines

Les lignes souterraines peuvent également être cartographiées lorsque celles-ci sont visibles sur des vues aériennes (pendant les travaux) ou que des traces de tranchées perdurent après leur mise en service. On utilisera les tags power=cable + location=underground associé aux mêmes autres combinaisons que les lignes aériennes.

Au 23 décembre 2014 :

  • le réseau de transport électrique français tisse une toile de 104 983 km de lignes à travers le territoire métropolitain ;
  • 100 675 km se font en aérien et 4 309 km sont souterrains.

Liens transfrontaliers

Pour assurer l’équilibre et la sécurité du système de transport électrique, des interconnexion avec les pays voisins sont nécessaires. Elles permettent aussi les échanges commerciaux.

On dénombre actuellement :

  • 47 interconnexions (détaillées ci-dessous par pays frontalier) au 23 décembre 2014.
Pays voisin Ouvrage Année de mise en service Technologie Tension Puissance transmise Extrémité française Extrémité étrangère Circuits OSM
Belgique Avelin - Avelgem 1 - Alternatif 400 kV - Area Avelin Area Avelgem Relation 6211547
Avelgem - Mastaing 1 - Alternatif 400 kV - Area Mastaing Area Avelgem Relation 6211549
Achène - Lonny 1 - Alternatif 400 kV - Area Lonny Area Achène Relation 6663379
Allemagne Vigy - Ensdorf X - Alternatif 400 kV - Area Vigy Area Ensdorf Relation 6170191
Vigy - Ensdorf Y - Alternatif 400 kV - Area Vigy Area Ensdorf Relation 3756990
Espagne France-Espagne 2015 2015 HVDC 320 kV - - - -
Italie Albertville-Rondissone - Alternatif 400 kV - - - -
Villarodin-Venaus - Alternatif 400 kV - - - -
Broc Carros-Camporosso - Alternatif 225 kV - - - -
Savoie-Piemont 2018 HVDC 320 kV - - - -
Jersey/Guernesey Double cable Jersey-Guernesey-France 1985 et 2000 Alternatif 90 kV - - - -
Pirou-Jersey 2012 - - - - - -
UK IFA 2000 2000 HVDC 270 kV - - - -

Les échanges réalisés via ces liaisons sont orchestrées par le GIE Coréso depuis 2009 afin de mieux gérer l'Europe de l'électricité et réduire les risques de blackout. Plus d'informations dans cette vidéo

Postes électriques de transport

Principaux postes de collecte et de transport HTB

Ces postes électriques propriété de RTE owner=RTE) sont des zones à accès restreint (barrier=fence ou barrier=wall) qui permettent :

  • D'aiguiller les flux d'énergie à travers le réseau via des jeux de barres (power=line + line=busbar).
  • De changer de niveau de tension (avec des transformateurs Node power=transformer)

L'ensemble de ces ouvrages est protégé par des protections, automatismes et sectionneurs (power=switch).

On les représentera sur la carte à l'aide de Area power=substation.

Au 23 décembre 2014, on dénombre :

  • 2 668 postes électriques systématiquement clôturés (barrier=fence) ou doublement clôturés avec une voie de service (highway=service + access=no) entre les deux clôtures. Parmi eux, 704 pour une tension supérieure ou égale à 225 kV.
  • 1 213 transformateurs.
  • 3 497 points de livraison, pouvant être clôturés

Postes privés de livraison HTB

Opérateur dans le poste privé. En rouge : partie RTE ; En bleu : partie client

Des postes électriques spécifiques existent sur le réseau, pour fournir de la puissance à partir du réseau de transport à des clients industriels ou importants en terme de consommation électrique.
Ces postes sont bien souvent à la charge du client souscrivant la prestation de livraison (owner=* et operator=*). Ainsi, l'opérateur de transport, RTE, n'opère que les lignes y aboutissant et leurs protections jusqu'au portique power=portal) auquel elles sont arrimées et dont il a la charge.

Ils contiennent tout le matériel nécessaire à une exploitation HTB, dont des transformateurs (power=transformer).
Plusieurs lignes de transport peuvent aboutir à ces postes, suivant leur dimensionnement. Le transit de puissance entre ces ouvrages de transport n'est toutefois pas autorisé. RTE n'a donc que le choix d'alimenter le poste ou non sans espérer reporter la puissance d'un ouvrage sur un autre puisque aucun jeu de barres n'est normalement installé.
Il faut comprendre que si plusieurs lignes aboutissent à un poste et qu'un jeu de barres rend le transit possible entre ces lignes sans passer par un transformateur, alors le poste n'est pas privé et on utilisera operator=RTE sur le jeu de barres, le matériel de transformation et ses protections pouvant être à la charge du client.

Les postes sources du réseau de distribution et les sous-stations ferroviaires rentrent dans cette catégorie. On retrouve ci-contre un schéma montrant les limites de responsabilité dans le cadre de tels postes.

Sans date indiquée, on dénombre :

  • 529 sites industriels
  • 515 sous-stations SNCF Réseau (alimentation des voies ferrées électrifiées).

Circuits et routage sur le réseau

La structure du réseau électrique ne permet pas de suivre les chemins pris par l’énergie entre deux postes électriques par la simple connaissance des lignes aériennes.
En effet, plusieurs circuits distincts peuvent emprunter la même file de pylône et il n'est pas possible de connaitre au final qui est connecté à quoi lorsque ces circuits ont des extrémités finalement différentes.
L'utilisation de relations sous OSM permet de décrire les circuits électriques. C'est à dire que la mise bout à bout de certains tronçons de ligne (Waypower=line) permet de représenter les continuités métalliques donc le chemin réel emprunté par l'énergie pour circuler sur le réseau.

Identiquement à ce qui est fait sur le réseau routier, des relations type=route + route=power sont constituées des éléments suivants :

  • 2 ou plus postes électriques (Area power=substation) avec le rôle substation.
  • 1 ou plus ligne électrique (Way power=line) avec le rôle line.
On dispose alors d'un itinéraire unique entre deux ou plus postes électriques.
Une ligne électrique peut apparaitre dans autant de relations que la valeur du tag circuits=*, ou du nombre de conducteurs divisé par 3, le réseau électrique étant triphasé (chaque circuit a trois phases, donc trois conducteurs). On ne représente ainsi qu'une fois une ligne pourvue de plusieurs groupes de trois conducteurs, mais on documente en revanche tous les circuits sous la forme de relations.

La description de ces circuits peut être complété par des attributs optionnels si connus du contributeur :


Enfin, ces relations représentent bien la continuité métallique entre deux postes. Il est parfois possible que des conducteurs ne soient pas connectés sur un pylône provoquant donc l’inexistence d'un circuit que l'on pensait possible.
Ces relations représentent des routes qui peuvent être connectées à certaines autres via les équipements présents dans les postes électriques. Ces équipements sont à état variable comme les aiguillages des chemins de fer. Il n'est pas pertinent de décrire leur état dans OSM. On peut par contre mentionner leur existence : power=switch, power=compensator...
Dans la codification européenne, ces relations sont porteuses du code EIC ref:EU:ENTSOE_EIC=* attribués aux liens d'importance internationale.

A voir : deux circuits qui empruntent majoritairement le même tronçon de ligne mais qui ne se croisent jamais. Le circuit de gauche à l'une des extrémités l'est aussi à l'autre bout de la ligne.


Une requête Overpass permet de retrouver tous les circuits 400 kV de France métropolitaine.
area["ISO3166-1"="FX"]["admin_level"="3"]->.france; (area.france)["type"="route"]["route"="power"]["operator"="RTE"]["voltage"="400000"]; out meta; way(r); out geom;

Volumétrie des installations de transport

operator=RTE

Réseaux de distribution

Le réseau de distribution français est opéré à hauteur de 95% par ERDF et les 5% restant sont à la charge de 25 Entreprises Locales de Distribution (ELD) dont la liste peut-être trouvée ci-après.
Ce réseau est uniforme sur l'ensemble du territoire et concerne des niveaux de tensions allant de 20 kV au 220V domestique.
Selon la réglementation en vigueur, ERDF est un opérateur qui n'est pas propriétaire des appuis puisqu'il n'en possède qu'une concession. En effet, les poteaux et fourreaux restent à la propriété des collectivités locales ou des syndicats d'électrification.

Ce réseau est actuellement concerné par la proposition sur l'évolution de la cartographie des lignes électriques.

Area Postes sources

Les postes sources sont des installations assurant la livraison de l'énergie en provenance du réseau de transport vers réseau de distribution. Ce sont des postes de transformation standards, bien souvent aériens mais de plus en plus dissimulés et intégrés en zone urbaine.
La caractéristique "poste source" est bien du domaine de la distribution. Ces postes sont considérés comme étant des postes de livraison client du point de vue du transport (et donc de RTE).

Attribution de l'opérateur

Opérateur, rouge=RTE et bleu=ERDF

Déterminer l'opérateur en charge de ces postes requiert de s'attarder sur certains détails.

  • Tout comme les postes de livraison client privés (clients industriels par exemple), le transit de l'énergie en provenance du transport n'est pas permis. RTE n'en a donc normalement pas la charge et operator=* doit donc avoir la valeur correspondant au nom du client livré (ERDF sur 95% du territoire).
  • Lorsque le transit à un niveau de tension > 50 kV est possible (i.e. qu'il y a un jeu de barres rendant possible un tel transit) et uniquement dans ce cas là, l'opérateur du poste est automatiquement RTE.
  • Dans tous les cas, RTE est opérateur des lignes aboutissant au poste en question, ainsi que du portique sur lequel elles sont arrimées et des protections associées (disjoncteurs, mise à la terre,...).

Retrouvez ci-contre une illustration montrant les deux cas, dans le cadre d'une livraison RTE/ERDF (mais il en serait de même avec une livraison RTE/autre acteur).

Il y a 2 240 postes sources ERDF en France au 31 décembre 2011.

Way Réseau HTA

Ligne HTA aérienne

Le réseau HTA se compose de liens (power=minor_line, sauf exception; voir la section Lignes aériennes pour la distinction et la controverse la concernant) exclusivement 20 kV (voltage=20000) triphasés sans neutre (cables=3) entre les postes sources et les postes de transformation locaux (ou de quartier).
Ces liens sont bien souvent organisés en boucles souterraines en zones urbaines pour assurer la sécurité d'approvisionnement ou alors en majorité étoilé en zone rurale. À noter: certaines portions rurales en étoile particulièrement étendues ont parfois une seconde ligne d'approvisionnement.
Évidemment, plusieurs départs 20 kV sortent des postes sources et plusieurs adductions 20 kV peuvent pénétrer dans les postes de transformation locaux (il y en a au moins une).

Cette partie du réseau est aujourd'hui au centre des problématiques d'enfouissement de la distribution, tant l'impact d'une perte de lien sur une architecture étoile est important en zone rurale.

Au 31 décembre 2011, le réseau HTA opéré par Enedis (95% du territoire) se compose

  • de 351 700 km d'artères aériennes et
  • de 261 500 km de câbles enterrés.

Les lignes de ce type sont quasi-exclusivement supportées par de simples poteaux, modélisés par Node power=pole.
Certains supports comme celui-ci contre marquent une limite entre le réseau souterrain et aérien. On peut utiliser location:transition=yes sur le Node pour marquer cette frontière. Cette clé est d'autant plus utile qu'il est souvent impossible de suivre le parcours du câble sous terre.

Organes de coupure

Sectionneur aérien.

Les interrupteurs sont des équipements permettant d'isoler certaines artères du réseau pour en assurer la maintenance ou gérer les flux de puissance.
On les retrouve généralement aux connexions entre lignes HTA et en amont des postes de transformation.
Ils peuvent être cartographiés dans OSM à l'aide du tag power=switch et peuvent disposer d'une référence (ref:ERDF:gdo=* pour Enedis).
Certains de ces sectionneurs peuvent être télécommandés.

Les sectionneurs aériens en tête de support (comme sur la photo ci-contre) sont concernés par la difficulté de taguer des primitives sur les poteaux (eux-même représentés à l'aide du tag power=*); certains contributeurs utilisent à cet effet switch=yes.

Node Area Postes de transformation locaux

French local substation.png

Les postes de transformation locaux (ou de quartier, ou basse tension, power=substation + substation=minor_distribution) sont généralement des shelters abritant un ou plusieurs transformateurs (power=transformer) chargés d'abaisser la tension de 20 kV triphasé à 400V triphasé.
La logistique nécessaire à cette opération implique l’implantation de cellules (fusibles, power=switch) sur la HTA en amont des transformateurs et un dispositif de création du neutre en aval de ceux-ci.

On dénombre 750400 opérés par ERDF de ces postes au 31 décembre 2011.

Codification ERDF officielle

Lorsqu'ils sont opérés par ERDF, ces postes de transformation disposent de codes permettant de les identifier au niveau national.
Le format de ces codes correspond à la terminologie du GDO interne (Guide Des Ouvrages), l'information doit être reportée dans ref:ERDF:gdo=* et des indications sur la manière de manipuler ces données sont données sur la page du tag.
Un nom d'usage est également affiché quelque soit l'opérateur, name=* est parfaitement indiqué en revanche pour le documenter.

Way Réseau BTB

Le réseau BTB principal (power=minor_line ou power=pole + operator=ERDF) fonctionne exclusivement à 400 V triphasé et 220V phase-neutre (voltage=220).

L'ensemble des liens (power=minor_line) reliant les postes de transformation locaux aux clients raccordés (power=tower ou power=pole + operator=ERDF) fonctionnent le plus souvent en 220 V (voltage=220) monophasé.
Le neutre est en effet distribué (cables=4) qu'à partir du poste local et il n'y a pas lieu de considérer le voltage phase-phase de 400 V.

Au 31 décembre 2011, le réseau BTB se compose :

  • de 415 100 km d'artères aériennes
  • contre 276 900 km de réseau enterré.

Volumétrie des installations de distribution

Volumétrie des réseaux de distribution par gestionnaire
Départements Gestionnaire national ou ELD Tag Volumétrie
(tous) Enedis (Filiale EDF)
Gestionnaire du réseau public de distribution électrique sur 95% du territoire métropolitain.
Ancienne dénomination operator=ERDF
operator=Enedis
28
(Eure-et-Loir)
SICAE-ELY
Gestionnaire de réseaux sur une vingtaine de communes de l'Eure-et-Loir limitrophes avec les Yvelines.
operator=SICAE-ELY
38
(Isère)
Gaz et Électricité de Grenoble (GEG)
Gestionnaire du réseau public de distribution électrique des villes de Grenoble et Montsapey.
operator=GEGrenoble
57
(Moselle)
Union des Réseaux Mosellan (URM)
Gestionnaire du réseau public de distribution électrique de l'arrondissement de Metz en Moselle.
operator=URMetz
73
(Savoie)
Sorea
Société des Régies de l'Arc, concessionnaire du réseau public de distribution dans 7 communes de la vallée de la Maurienne.
operator=Sorea
74
(Haute-Savoie)
Énergie et Services de Seyssel
Concessionnaire du réseau public de distribution dans 39 communes de la Haute-Savoie.
operator=ESSeyssel
74
(Haute-Savoie)
Régie d'Electricité de Thônes
Concessionnaire du réseau public de distribution dans les Aravis.
operator=REThones
74
(Haute-Savoie)
Régie Gaz et Electricité de Bonneville
Concessionnaire du réseau public de distribution sur la commune de Bonneville
operator=GEBonneville
78
(Yvelines)
SICAE-ELY
Gestionnaire de réseaux sur une vingtaine de communes des Yvelines limitrophes avec l'Eure-et-Loir.
operator=SICAE-ELY
79
(Deux-Sèvres)
Gérédis
Concessionnaire auprès du SIEDS du réseau électrique sur le département des Deux-Sèvres.
operator=Geredis

Plus d'informations dans le répertoire des ELD.

Sous-stations ferroviaires

French traction power substation.jpg

La France dispose d'un réseau ferré largement electrifié et raccordé sur le réseau de transport national de RTE.
Les sous-stations (Area power=substation + substation=traction) dans lesquelles est convertie l'énergie alimentant les convois ferroviaires sont propriété de RFF (owner=RFF) et opérées par le service électrique de SNCF (operator=SNCF) dans le cadre de la concession inter-EPIC.
Il est fortement recommandé de les représenter sur OSM au titre de l’interaction entre les réseaux électriques et ferroviaires.
Ce sont des espaces entièrement clôturés (barrier=fence ou barrier=wall) à l'accès interdit.






Architecture interne

Le contenu exact des différent types de stations reste à déterminer avec exactitude.
On peut d'ores et déjà tracer les transformateurs (power=transformer) visibles sur vue aérienne.
Certaines sous-stations ne possèdent pas d'arrivée d'énergie provenant du réseau de RTE puisqu'elles se contentent d'alimenter les caténaires toutes proches depuis un feeder positionné en parallèle de ces dernières.

Attribution de l'opérateur

Elles constituent un poste de livraison d'énergie privé et les règles d'attribution de l'opérateur sur le matériel s'appliquent normalement :

  • operator=RTE est appliqué sur les lignes (power=line) aboutissant à la sous-station - depuis le réseau électrique, pas depuis les caténaires - ainsi qu'aux portiques (power=tower + design=portal) matérialisant leur terminaison.
  • Le reste (caténaires, transformateurs, sectionneurs, jeux de barres éventuels) est assigné à SNCF (operator=SNCF) et propriété de RFF (owner=RFF).

Volumétrie des installations ferroviaires

operator=SNCF

Liens externes

Ressources sur les sites de production

Ressources sur le réseau de transport national

Cartes RTE à l'échelle nationale

Réseau de transport principal (HTA) et liens transfrontaliers :

Postes de livraison et de raccordement des gros clients industriels (HTB) :

Les postes de livraison et de raccordement des réseaux de distributions sont détaillés par région dans la section suivante.

Cartes RTE à l'échelle régionale

Documents publiés par le ministère du développement durable :

Ressources sur les réseaux de distribution

Pour ERDF (95% du territoire métropolitain) :

Pour les ELD (le reste du territoire) :

  • (à compléter)
  • https://lists.openstreetmap.org/pipermail/tagging/2015-October/thread.html#26912
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/RTE_(entreprise)