FR:Accuracy

From OpenStreetMap Wiki
Jump to navigation Jump to search

L'Exactitude de la carte est aussi importante que la completeness. Cette page fait état des sources d'erreurs et comment l'action de corriger les erreurs d'autrui selon une source d'informations unique peut être un problème.

Évolution de l'Exactitude

OpenStreetMap est encore en cours de collecte de données pour de nombreuses régions. Le niveau d'exactitude raisonnable dépend de la quantité d'informations exsitantes.

Dans les régions manquant de données, tracer une liaison entre différents éléments constitue une amélioration.

Les zones plus denses en informations résultent génèralement d'une maturation des données , faire des modifications doit se faire avec plus de précaution.

La qualité des modifications est relative en fonction de ce qui est déjà présent sur la zone.

Voir aussi Question:What is the minimal expected accuracy of maps?

Position

GPS

Article principal : Accuracy of GPS data

Le GPS est une des sources principales pour OpenStreetMap. Il présente cependant différents types d'erreurs.

Lors de l'édition de données, la précision des traces GPS est limitée. Deux traces réalisées dans les mêmes conditions peuvent montrer des incohérences dues à de nombreux facteurs environnementaux. Corriger les 'erreurs' où d'autres traces GPS sont en décalage de moins de 20m est généralement une mauvaise idée (Sauf si le but est de réorganiser les éléments tels que des intersections). Dans l'idée d'empirisme, si de multiples traces sont en décalage avec une route alors il est logique de déplacer les données.

Erreurs Systématiques

Le GPS présente une erreur systématique limitée uniquement lorsque le ciel est dégagé dans toutes les directions. En réalité, des erreurs répétables surviennent.

Soit une rue dans l'axe Est-Ouest avec un grand bâtiment au Nord et au Sud. Un observateur du côté Sud de la rue possède un faible dégagement aérien avec peu de satellites qui seront globalement dans l'axe Est-Ouest. Il n'est pas impossible qu'un satellite au Sud soit caché par le bâtiment adjacent mais soit reflété dans le bâtiment à l'opposé de la rue. La distance supplémentaire au satellite va ainsi décaler la position GPS vers l'origine du reflet.

Dans ce cas, parcourir la rue mènera à une trace constamment décalée au nord de quelques mètres.

Exemple

Cette image d'un quartier de Markinch présente de multiples traces GPS inexactes.

Click to zoom-in.

Le haut de l'image présente de nombreuses lignes blanches, elles correspondent à une route Est-Ouest avec deux voies séparées d'environ 5m. Ce sont les traces d'un GPS Navigo 3100. Suite à plusieurs passages sur plusieurs mois avec le même GPS, l'erreur apparait évidente. Ces traces devraient être en deux lignes d'un mètre de large espacées de 4m.

Le résultat observé montre une bande d'une largeur de 18m. Cela indique que la précision du GPS se situe autour de 7m.

La correlation des traces prises lors d'une courte période peuvent mener à une imprécision encore plus importante. Les tracés dans le bas de l'image indiquent des trajets autour du quartier. Là où deux lignes se croisent l'erreur systématique est inférieure à 1m, or chaque tracé est séparé d'environ 5min. Le même trajet réalisé une semaine plus tard pourrait décaler la trace de 15m.

Il n'est généralement pas nécessaire de corriger les 'erreurs' de ce type.

La trace rose est différente. Le GPS était différent et on observe des erreurs typiques de matériel avec un faible signal (En considérant les traces de l'autre GPS, ce n'est pas le signal mais le matériel qui est en faute). L'erreur de la trace est évidente à chaque coin de rue. La trace semble continuer sur plusieurs mètres avant de corriger la trajectoire et de prendre en compte le changement de direction.

Imagerie Aérienne et Géorectification

La Géorectification définit le fait de prendre en compte différentes sources de données pour avoir une image précise au sol. C'est une approche particulièrement intéressante, notamment dans les zones habitées disposant de points de repères. Dans de nombreuses régions, l'imagerie aérienne peut être considérée comme étant aussi fiable. Cette approche est généralement plus simple et précise que la répétition de mesures GPS (Il est possible de combiner les deux mais le matériel nécessaire n'est pas à portée de l'utiliateur lambda). En Pologne, l'imagerie aérienne de Geoportal est considérée comme le standard.

Ailleurs, des images aériennes qui semblent de bonne qualité peuvent être moins fiables que ce que la résolution laisse à penser.

Sur cette image, les lignes rouges sont droites.

Image haute résolution d'Helsinki (d'une liste de discussion)

Il existe plusieurs raison possibles à cela : * Si la caméra ne surplombe pas la zone. Une transformation serait possible en connaissant la taille relative de chacun des éléments.

  • Si le modèle d'élévation est incorrect

Comparer avec d'autres sources de données est recommandé lorsque possible.

Voir aussi :

Cartes Anciennes

Il est également possible d'utiliser des cartes assez vieilles pour ne plus être sous licence. Pour les détails juridiques et une liste de sources, voir Out-of-copyright maps.

Screenshot of Potlatch, Traces GPS de routes sur une carte de 1930 (Écosse)

La précision varie selon la position et il existe des distortions en particulier là où la ligne de vue rendait la triangulation difficile.

Ces cartes doivent êtres utilisées avec précaution Il y a surement des erreurs sur la carte, dont des données aujourd'hui obsolètes.

Topologie

Presque plus important que la précision, il est nécessaire de savoir comment les éléments sont connectés. Est ce que deux routes se croisent en un point A ou y a-t-il un décalage ? Ce détail peut se limiter à quelques mètres, mais peut poser soucis pour les logiciels GPS entre "Continuez tout droit à l'intersection" ou "Tournez à gauche à l'intersection puis à droite après 10m".

En tracant des routes, en particulier dans les zones rurales, il est recommandé d'ajouter assez de noeuds pour obtenir l'incurvaison réelle. Il n'existe pas de règle précise et objective pour cela. Il est simplement demandé de faire appel au bon sens et d'essayer d'obtenir un résultat harmonieux. L'objectif est avant avant tout d'obtenir une carte, mais chaque noeud rajouté est une donnée supplémentaire à conserver et transférer.

Il peut être nécessaire d'ajouter des noeuds dans les courbes de façon à ce que les voies physiquement distinctes ne se croisent pas et soient séparées d'une distance raisonnable. Le décalage maximal entre une ligne droite et une route ne doit pas dépasser les 5m (la moitié de la largeur d'une route suffit) ou 3m en zone urbaine (permettant ainsi l'ajout correct de l'environnement urbain). Une route empruntée par des bus ou camions nécessite une déviation angulaire maximale de 20° entre les segments (Pour un cercle cela correspond à 16 noeuds), soit environ 4 noeuds pour les coins de rue. Pour de longues distances, il est possible d'ajouter des noeuds de sorte à ce que chaque segment ne dépasse pas les 30m. Cela permet aux systèmes GPS une meilleure localisation en fonction des noeuds. Dans les zones à faible habitation les courbes sont généralement des estimations, le GPS ne permettent pas une précision suffisante et l'imagerie aérienne peut être complexe à interpréter. Des cadastres ou mesures sur terrains peuvent s'avérer utile dans ces situations.

Appellation

Voir aussi : Names

Un nom peut être ambigü selon les sources.

Bien qu'il puisse y avoir des débats sur le statut juridique d'un territoire, différentes appellations selon les groupes, OpenStreetMap cherche à réfléter la réalité physique. Voir Disputes#On the Ground Rule