FR:Simple Indoor Tagging

From OpenStreetMap Wiki
Jump to navigation Jump to search

Le Simple Indoor Tagging est un schéma de marquage pour le « Indoor Mapping » (cartographie en intérieur).
Il est simple à utiliser mais toujours holistique* (*qui s'intéresse à son objet dans sa globalité) pour même couvrir des cas compliqués.
Une liste d'autres et précédents schémas de marquage indoor peut être consultée ici.
Ce document a été créé en 2014 par SimonPoole, Tordanik, Peda et Andi; et écrit en premier lieu pour les contributeurs.

Résumé

Pour résumer , voici les principales caractéristiques du modèle :

  • Le mapping d'espaces intérieurs inclut différents étages (ou niveaux)
  • Les méthodologies OSM existantes (nœuds, chemins, relations, clés) sont utilisées
  • La compatibilité avec Simple 3D buildings est un but explicite de Simple Indoor Tagging. Lorsqu'il y a combinaison des deux, les tags des deux devraient être utilisés en même temps.

Cas d'usages

Les cartes indoor ou les informations indoor 3D des bâtiments publics, peuvent être utilisées pour des applications variées, par exemple :

Le modèle / Schéma de marquage

Dans la section qui suit le modèle est présenté et décrit.

Mapping de points d'intérêt simple

Illustration d'un mapping de points d'intérêt simple

La cartographie des objets dans OSM fonctionne mieux lorsqu'il n'y a pas d'exigence initiale de tout ajouter immédiatement de manière très détaillée. La plupart du temps, la cartographie progresse d'un état "rugueux" à "détaillé" puis "insensé" ;-). Pour supporter cela, nous devons définir un schéma de mappage de POI simple qui peut être utilisé avec le schéma indoor pour permettre la visualisation et le routage, même lorsque des plans d'étage détaillés ne sont pas disponibles.

Une approche consiste à permettre simplement aux nœuds d’être étiquetés avec une balise "level". Pour rendre cela assez simple à utiliser, nous suggérons que soit sur le tracé du bâtiment ou sur la relation du bâtiment un min_level=* et un max_level=* soient marqués.

Dans le cas le plus simple, cela ne nécessiterait que l'ajout de 2 balises au polygone du bâtiment et de balises de niveau aux POI pour permettre une visualisation approximative (le routage ne serait pas pris en charge sans éléments intérieurs supplémentaires).

Clé Description Valeur(s) d'exemple
level=* Le niveau auquel est situé le POI level=3, level=-1


Bâtiment

Pour permettre aux utilisateurs de données de trouver facilement des bâtiments avec une "couverture intérieure", nous vous suggérons les tags min_level=* et max_level=*. Dans certains pays, des valeurs de niveau spécifiques ne sont pas attribuées, par ex. l'étage n° 13 dans les pays occidentaux ou l'étage n° 4 en Asie de l’Est. Pour faciliter la cartographie de ces cas, nous proposons d'utiliser le tag non_existent_levels=*.

Clé Description Valeur(s) d'exemple
min_level=* Niveau indoor minimum min_level=-1
max_level=* Niveau indoor maximum max_level=14
non_existent_levels=* optionnel: niveaux n'existant pas, par exemple pour des raisons culturelles locales non_existent_levels=4;13


Modéliser les différents éléments indoor

Les différents éléments intérieurs d'un niveau doivent également être cartographiés dans OSM. Ainsi, les parties avec une zone couverte (c'est-à-dire les salles, les escaliers, les couloirs) sont cartographiées comme zone areas (voies fermées ou multi-polygones).

Nous proposons quatre éléments intérieurs de base avec lesquels tout peut être modélisé.
La 5ème valeur indoor=level est facultative et n'est pas destinée à des fins de rendu, mais pour avoir un emplacement permettant d'ajouter des informations supplémentaires, comme un nom d'étage.

Illustration des 4 éléments indoor de base
Key Value Element Description
indoor=* room zone Pièce conventionnelle avec des murs
indoor=* area zone Zone sans murs
indoor=* wall chemin Élément de mur individuel (non franchissable), lorsque non déjà défini par indoor=room
indoor=* corridor zone Passage de connexion sans murs
indoor=* level zone Optionnel: voir ci-dessous

Les zones individuelles partagent les mêmes nœuds où elles partagent un mur dans le monde réel. La connexion entre une pièce et un couloir se fait par une door=* nœud encore partagé par les deux objets.

Note: des propositions distinctes pour les portes et les fenêtres sont en cours d’élaboration; nous ne proposons donc pas de détails supplémentaires sur les deux éléments.


Modéliser les connexions entre les différents niveaux

Les escaliers et les escaliers mécaniques sont modelés de la même manière que ci-dessus. Ils s'étendent sur plusieurs niveaux (level=-1-5) et sont connectés à indoor=corridor via une door=* (nœud à chaque étage). door=no peut être utilisé pour marquer une connexion à un corridor lorsqu'il n'y a pas de porte physique présente.

Un escalier uniforme ou des ascenseurs classiques conduirait à dupliquer les nœuds de porte de la même manière. Les nœuds sont également aux mêmes coordonnées lat / lon, ne différant que par la valeur du niveau. Dans ces cas, nous recommandons d’utiliser un seul nœud door=* avec des valeurs de niveau multiples ou des plages, par exemple repeat_on=1;2 ou repeat_on=1-5 (voir plus ci-dessous). Nous recommandons aux utilisateurs de données indoor de dupliquer ces objets lors du prétraitement, en utilisant une valeur de niveau pour chacun.

Photo Cas d'usage Tagging proposé
Escaliers stairs=yes
indoor=room ou indoor=area lorsqu'il n'y a pas de murs.
Escalators stairs=yes
conveying=yes
indoor=room ou indoor=area lorsqu'il n'y a pas de murs.
Ascenseurs highway=elevator
indoor=room ou dans des cas spéciaux indoor=area lorsqu'il n'y a pas de murs.

Utilisez un point-virgule pour séparer les niveaux couverts par les escaliers, les escaliers mécaniques ou les ascenseurs ou définissez une plage de niveaux. Par exemple, level=0;1 or level=0-1 pourrait être utilisé sur certains escaliers reliant les niveaux 0 et 1. Les escaliers reliant les niveaux 2 et 4 seraient étiquetés level=2;3;4 ou level=2-4 - peu importe si le niveau 3 est accessible depuis ces escaliers. Voir également la section sur #Multi-level features and repeated features.


Modélisation avancée des différents niveaux (étages)

Schéma pour un exemple un peu plus compliqué utilisant building:parts

Tous les éléments d'un même niveau possèdent un tag "level" ou sont optionnellement membres d'une relation de type level.

Clé Description Valeur(s) d'exemple
level=* Décrit à quel niveau se trouve l'élément (0 est normalement le niveau du sol, -1 est le premier sous-sol, etc.) level=0, level=-2, level=3

Les notations au niveau local par bâtiment doivent être réutilisées. Par exemple à l'aéroport de Munich le niveau du sol est 3.

Les clés et valeurs pouvant être raisonnablement ajoutées à un contour de niveau facultatif (indoor=level) sont mentionnées dans le tableau suivant.

Clé Description Valeur(s) d'exemple
name=* Le nom du niveau correspondant name=Ground Floor
level:ref=* Le numéro ou code du niveau. Ceci modélise le schéma de numérotation de niveau tel qu’il est affiché dans le bâtiment lui-même, par ex. sur les plans d'étage ou les boutons d'ascenseur, ce qui peut être différent de level=* value. level:ref=K level:ref=E level:ref=3
height=* La hauteur du niveau (avec le mètre comme unité par défaut) height=4
level=* Décrit quel numéro de niveau le niveau courant possède (0 est normalement le niveau du sol, -1 le premier sous-sol, etc.) level=0, level=-2, level=3

Les informations sur les éléments d'intérieur eux-mêmes (par exemple, un nom ou un type) sont à nouveau attachées sous forme de paires clé-valeur à l'élément d'intérieur correspondant.

Clé Description Valeur(s) d'exemple
level=* OBLIGATOIRE Le niveau auquel se situe l'élément indoor level=111, level=-1
name=* Le nom de l'élément indoor (par exemple le nom de la pièce) name=Vesalius Aula, name=Audimax
ref=* La référence de l'élément indoor (par exemple le n° de la pièce) ref=101, ref=01.15
height=* La hauteur individuelle de l'élément indoor (mètre comme unité par défaut) height=3, height=2.5


Éléments multi-niveaux et éléments répétés

Clé Éléments Description Valeur(s) d'exemple
level=* nœudcheminzone En plus des cas décrits précédemment, des caractéristiques couvrant plusieurs niveaux (par exemple, des escaliers, des cages d'ascenseurs, des pièces hautes) peuvent être cartographiées en indiquant plus d'un niveau dans la valeur. level=1;2, level=-1-5, level=-4--2
repeat_on=* nœud Les éléments ayant des copies identiques sur d'autres étages peuvent être mappés en un seul nœud avec cette balise. Cela doit être utilisé avec parcimonie et uniquement si cela est nécessaire (souvent dans le cas des fenêtres et des portes d'ascenseur / d'escalier). Le niveau de départ n'est pas inclus dans cette liste (par exemple. un élément avec le niveau = "0" puis repeat_on commence par "1"). repeat_on=1;3, repeat_on=0-6

Exemples

Lieu Niveaux Status Lien OSM Lien OpenLevelUp
Le bâtiment 1380 de l'université d'Aachen -1 - 3 Toutes les 92 pièces + les toilettes + les entrées [1]

OpenLevelUp favicon.png on OpenLevelUp


Le bâtiment de lecture de l'Université Publique de Navarre (UPNA) 0 - 3 Toutes les salles de classe, les corridors, toilettes et entrées. [2]

OpenLevelUp favicon.png on OpenLevelUp


Le bâtiment de la bibliothèque de l'Université Publique de Navarre (UPNA) -1 - 2 Tout [3]

OpenLevelUp favicon.png on OpenLevelUp


Beaucoup de gares ferroviaires dans le monde entier (Berlin, Paris, New York Central, L.A., Sydney, Tokio Ueno Station En croissance, voir le Wiki OpenStationMap www.openstationmap.org