FR:Tag:water=river

From OpenStreetMap Wiki
Jump to navigation Jump to search
Public-images-osm logo.svg water = river
Dscf1891-800.jpg
Description
Surface d'eau d'une rivière. Modifier cette description dans la page wiki. Modifier cette description dans l'élément.
Groupe: Rivières
Utilisé pour ces éléments
ne devrait pas être utilisé sur des nœudsne devrait pas être utilisé sur des cheminspeut être utilisé sur des zonesne devrait pas être utilisé sur des relations
Nécessite
Voir aussi
Statut : Approuvé

Les attributs water=river (obligatoirement combinés avec les attributs natural=water) sont utilisés pour cartographier les surfaces d'eau entre les rives des rivières (ou certaines sections de ces rivières) suffisamment larges pour justifier leurs représentations. C'est en général le cas quand la largeur dépasse 10 mètres.

En deçà ce n'est pas nécessaire et on pourra se contenter d'un chemin avec les attributs waterway=river.

Comment cartographier

Pour éviter d'avoir des surfaces trop grandes, on procède par section. Une section s'appuie sur les 2 rives et se ferme à chaque bout pour former un chemin fermé. On repart alors, si nécessaire, d'une des extrémités pour construire la section suivante et ainsi de suite.

Pour illustrer avec un exemple, dans le schéma ci-dessous, la section Area 1 est construite avec le chemin way 1 qui l'entoure et la section suivante Area 2 avec way 3. Sur le schéma, les chemins 1 et 3 semblent disjoints mais c'est uniquement pour mieux les voir. Dans la pratique, vous devez superposer les extrémités (droite de way 1 entre les 2 points rouges verticaux, gauche de way 3 entre ces 2 mêmes points) pour que la représentation cartographique qui en découlera donne l'impression d'une surface unique, fusion des surfaces Area 1 et Area 2.


Make river.png


Vous leur donnez alors les attributs natural=water + water=river.

Il n'y a pas de recommandation officielle mais tentez de créer des surfaces avec un maximal de 500 à 1 000 points ou, pour parler en terme de longueur, évitez d'avoir des sections dont le linéaire correspondrait à plus de 20/30 km de rivière.

Il est indispensable ensuite de tracer un nouveau chemin linéaire avec les attributs waterway=river (way 4 dans le schéma) dont le sens, très important, doit correspondre à la direction d'écoulement de l'eau. Le tracé de ce chemin sera positionné selon la ligne de plus fort courant si connue sinon au "milieu" en tenant compte des éventuels îlots.

Dans ce type de représentation, le nom de la rivière sera mis sur le way 4 uniquement (voir plus loin).

Îles

Dans le cas où une île serait présente dans une section, vous pouvez la rajoutez via un nouveau chemin fermé (way 2 dans le schéma précédent). La surface d'eau sera alors définie grâce à une relation de type multipolygone ayant 2 membres, le chemin way 1 avec le rôle outer et le chemin way 2 avec le rôle inner. Le chemin way 1 ne recevra aucun attribut mais le chemin way 2 peut être préciser avec des attributs, par exemple natural=wood si c'est une île recouverte d'arbres.

Autre méthode ?

La méthode précédente est la seule recommandée actuellement : certains rivières peuvent faire des milliers de kilomètres, les surfaces à créer représentent des superficies phénoménales et la seule solution pour ne pas faire "planter" les applications qui se servent des données d'OpenStreetMap est de découper ces surfaces en sections successives.

Jonctions de rivières

Ne pas oublier que les surfaces d'eau ne sont principalement que des représentations graphiques. Les rivières en tant qu'entités de type cours d'eau ne sont réellement définies qu'avec les lignes de type way 4, pour reprendre les termes du précédent schéma (l'équivalent des chemins linéaires des autoroutes, routes, sentiers, chemins de fer, etc.).

Une conséquence importante est que, dans le cas où 2 rivières se rejoignent, l'une affluent de l'autre, il est indispensable que les chemins linéaires qui les définissent soient connectés (ce point s'appelle le point de confluence). Voir en exemple le schéma ci-dessous avec les 2 rivières définies par les chemins 1 et 2 qui se connectent au point A. Cette règle reste valable quel que soit le statut du cours d'eau affluent (chemin 1) : ruisseau, canal, fossé, permanent ou temporaire, etc. Et cette règle reste valable que vous décidiez ou pas de représenter les surfaces d'eau de l'une, de l'autre ou des deux. Ceci est indispensable par exemple pour le routage des bateaux (au même titre que la jonction des routes, voies cyclables, chemins piétons, etc.). Une erreur classique est de tracer le chemin 1 jusqu'à la surface d'eau de la rivière 2 (c'est-à-dire de l'interrompre à l'intersection avec le segment 4 du schéma ci-dessous) : non, le cours d'eau 1 doit absolument aller jusqu'au point A.

River crossing.svg

Pour les surfaces d'eau, il y a plusieurs approches possibles :

  • si le cours d'eau 1 est très peu large sur pratiquement toute sa longueur sauf à l'approche de la rivière 2 (disons sur une centaine de mètres), vous pouvez tout simplement faire une petite excroissance de la surface d'eau de la rivière 2 pour inclure le débouché du cours d'eau 1. Dans le schéma précédent, cela revient à dire que les segments 6, 3, 4a, 5, 7, 9a, 8 et 9 peuvent être reliés tous ensemble en un seul chemin pour former une seule surface d'eau (notez que le segment 4 n'en fait pas partie).
  • si le cours d'eau 1 est suffisamment large sur une assez grande longueur pour justifier de préciser sa surface d'eau, vous allez alors procéder exactement comme dans le cas décrit précédemment pour une seule rivière : une aire pour la rivière 1 (regroupant les segments 3, 4a, 5 et 4), et une aire pour la rivière 2 (regroupant les segments 6, 4, 7, 9a, 8 et 9). Comme précédemment, chacune de ces aires peut être un chemin fermé zone ou un multipolygone. En fonction de la longueur des cours d'eau, vous serez probablement amené à découper les surfaces en plusieurs sections (amont de la rivière 1, amont et aval de la rivière 2) comme expliqué dans le cas d'une seule rivière avec les sections Area 1 et Area 2.

Attributs compatibles

Un certain nombre d'attributs concernant la surface elle-même (représentation graphique) et non le cours d'eau peuvent être ajoutés aux surfaces d'eau :

  • intermittent=yes pour désigner une surface qui n'est pas en eau de manière permanente
  • seasonal=spring;wet_season;yes... lorsque la surface est en eau uniquement à certaines périodes de l'année
  • tidal=yes lorsque la surface varie en fonction des marées.

Attributs incompatibles

D'autres attributs ne sont pas adaptés et ne devraient jamais être mis sur les surfaces mais uniquement sur le chemin représentant la rivière (waterway=river) :

Les lacs

Un cours d'eau qui traverse un lac, que ce soit un lac naturel (lac Léman traversé par le Rhône, lac de Neuchâtel traversé par La Thièle) ou un lac artificiel (lac de Serre-Ponçon traversé par la Durance) n'est plus une rivière mais un lac : la surface en eau prend les attributs natural=water + water=lake et le chemin de la rivière waterway=river perd temporairement son nom (afin d'éviter d'avoir au milieu du lac le nom de la rivière qui apparaisse) : voir waterway=river pour plus de détails.

Voir aussi